Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PEUPLE DE FRANCE

Gouvernement Macron: La décomposition de la scène politique française s’accélère

19 Mai 2017, 08:30am

Publié par LA REDACTION

Gouvernement Macron: La décomposition de la scène politique française s’accélère

Il paraît que nous sommes en cours de recomposition politique. D’après l’air du temps, nous sortons de la logique « droite-gauche », pour entrer dans une nouvelle ère de la politique française dominée par une vaste formation centrale. En vérité, la décomposition se poursuit. Tout change, parce que rien ne change.

Le changement touche à la surface, l’apparence. Mais au fond, la continuité prévaut. La place donnée dans ce gouvernement à la tactique politicienne – désintégrer la droite, après la gauche – , à la communication, au débauchage, à la récompense des trahisons, au brouillage des repères me paraît sans précédent. Nous avons sous les yeux la quintessence des aspects les plus discutables de la politique française de ces dernières décennies.

 

Cette équipe est traversée de contradictions, de points de vue inconciliables  sur des sujets essentiels et de retournements de veste, de haines larvées et de recyclages ambigus. Un gouvernement sans ligne, sans but, collections d’individualités et un Premier ministre méconnu: tout annonce la poursuite, sinon l’approfondissement du phénomène d’hyper-présidence, le culte médiatique de la personnalité comme paravent du néant. On fait du neuf avec du vieux. La tactique politicienne n’en finit pas de broyer le politique, au sens du gouvernement de la cité. A court terme, l’habileté tacticienne force l’admiration.

A long terme, par delà l’écran de fumée, l’anéantissement des partis politique, de la souveraineté du Parlement, l’absence de ligne politique et l’inconsistance d’un gouvernement, le vertige de la communication, la fragmentation de la politique dans la sublimation individualiste, la plongée dans le culte de la personnalité, apothéose d’une évolution de longue date, prépare sans doute le pire, c’est-à-dire le triomphe de l’extrémisme en 2022.  La recomposition n’a pas encore commencé et la décomposition de la scène politique française s’accélère, dans un climat de béatitude générale. Voilà, je n’ai hélas pas grand chose à proposer, mais au moins, d’ouvrir les yeux.


Maxime Tandonnet pour lagauchematuer.fr

Commenter cet article