Les contacts du Front national avec les Salafistes de Banlieue

Publié le 2 Novembre 2016

Il se voudrait le monsieur banlieues du Front national. Jordan Bardella est devenu conseiller régional FN d’Île-de-France à tout juste 20 ans. Chouchou de Philippot, il s’est vu confier les rênes du collectif Banlieues patriotes, au lendemain des régionales.

Sa mission : la reconquête, par le FN, des banlieues et donner l’image d’un parti capable de s’adresser à leurs habitants. Jordan Bardella a enregistré sa première Web-émission, Mon quartier la France, dans laquelle il invite tous les mois une personnalité à débattre de la laïcité, du voile, de l’immigration… Est-ce la fougue propre à la jeunesse qui l’a poussé à convier, sans retourner en profondeur son terreau idéologique, un certain Camel Bechikh ?

Ce musulman patriote, porte-parole de La Manif pour tous, est également adhérent de l’UOIF, proche des Frères musulmans. Petite erreur de casting ou de jeunesse.

Il y a quelques mois, Jordan Bardella avait été rappelé à l’ordre par Valérie Pécresse, présidente LR du conseil régional. En cause : les propos de l’élu frontiste sur la venue —annulée— de Nader Abou Anas, prédicateur controversé, à Aulnay-sous-Bois, ville pilotée par Bruno Beschizza (LR). Abou Anas avait été invité par l’association Espoir au coeur de Mitry (ECM), et devait tenir une conférence dans un gymnase prêté par la ville. Bardella a déclaré, en séance, que la municipalité « fait le choix d’offrir une tribune à plusieurs prédicateurs islamistes, connus pour leurs propos violents et particulièrement choquants ». De quoi faire bondir Pécresse, qui a estimé que l’élu FN a, par deux fois, « diffamé un collègue ».

Valeurs Actuelles Le Parisien  jforum.fr

 

 

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #islam

Commenter cet article