Paris : 6,5 millions d'euros d'argent public pour un immense centre d'accueil pour migrants

Publié le 12 Novembre 2016

Les premiers migrants vont arriver aujourd'hui dans un immense centre d'accueil, installé à la porte de la Chapelle à Paris. Anne Hidalgo a voulu cette structure, qui a coûté 6,5 millions d'euros, pour pouvoir mettre en place un "accueil inconditionnel".

Anne Hidalgo est dans une démarche "humaniste", explique-t-elle aux journalistes en présentant le nouveau centre pour migrants, qui ouvre aujourd'hui à la porte de la Chapelle, à Paris. Qui seront les 600 personnes logées dans cet immense centre de transit ? L'accueil sera "inconditionnel", se félicite la maire de Paris. Les personnes qui ont demandé l'asile, celles qui comptent le demander, mais aussi celles qui n'en ont pas l'intention, ou qui ont été déboutées. Autrement dit, la mairie de Paris et l'Etat ont investi 6,5 millions d'euros d'argent public, plus 13 millions pour les coûts de fonctionnement, pour une structure destinée à loger des clandestins sans papiers n'ayant parfois aucune intention d'être régularisés.

 
Comment Anne Hidalgo justifie-t-elle cela ? "Il ne peut pas y avoir de concurrence des publics" développe la socialiste, car la démarche est "humaniste". Le directeur d'Emmaüs Solidarité précise qu'il ne s'agit pas d'un "lieu d'hébergement", mais d'un "sas". Un lieu de transit qui permet aux personnes accueillies de "dormir, se laver, manger et avoir des soins dans des conditions dignes", afin "d'avoir des idées plus claires", ajoute la ministre du Logement, Emmanuel Cosse.

Dans cet ancien bâtiment de la SNCF, désaffecté, quelque trente entreprises et cent ouvriers ont travaillé chaque jour pour livrer en un temps record le centre d'accueil. Il est censé permettre, selon la maire de Paris, de résoudre le problème des campements sauvages qui apparaissent régulièrement dans Paris.

valeursactuelles.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article