En socialie, on ne poursuit pas en justice le fils de la première dame de France pour détention de drogue

Publié le par le front anti-Hollande

D'après les informations du magazine Closer, l'un des fils de Valérie Trierweiler aurait été interpellé à plusieurs reprises par les forces de l'ordre en flagrant délit pénal sans qu'une poursuite judiciaire soit décidée. En Seine-Saint-Denis, le fils de la première concubine de France a été pris en flagrant délit d'achat de cannabis. Sans être inquiété par la justice par la suite....

Le jeune Trierweiler s’est rendu avec deux autres camarades, selon sa déclaration à la police, pour acheter de la drogue à Saint-Ouen en zone de sécurité prioritaire (ZSP) mise en place par Manuel Valls. Le Point précise que « les interpellations en ZSP font toutes l’objet d’une procédure policière avec avis au parquet, et depuis le mois de septembre 2013, dans les ZSP du 93, une amende, proportionnelle à la quantité, est requise sur-le-champ contre tout acheteur de shit. »

Mais bizarrement, le fiston de Valérie Trierweiler n’a subi ni procédure judiciaire, ni avis au parquet, ni reçu la moindre amende. Dans ses conclusions, le policier auteur du rapport adressé à sa hiérarchie et qu’a consulté Le Point, explique dégoûté par cette forme de dérogation ne même pas avoir pu faire son travail d’anti-criminalité : « Nous avons pris contact avec l’officier de sécurité (du fils de Valérie Trierweiler, NDLR). Afin de lui faciliter la prise en charge, nous l’avons pris à notre bord pour le confier à X avec lequel nous avions rendez-vous à la porte de la Chapelle à 17 h 40. Nous lui avons rappelé que, pour cette action, nous nous trouvons en porte à faux… de ne pas avoir fait notre travail d’anti-criminalité… ni de devoir rendre compte des faits au vu du caractère récent et sensible de la création de la zone de sécurité prioritaire. »

Bien évidement, pas un mot des chaines infos sur cette affaire de drogue qui est bien plus grave que celle de Jean Sarkozy qui, elle, avait attiré alors tous les médias de France et de navare.

Deux poids, deux mesures.

Souvenez-vous Jean Sarkozy, le fils de l'ancien chef de l'Etat, relaxé en septembre 2008 par le tribunal de Paris des accusations de délit de fuite et de dégradations commises avec son scooter sur une voiture. Le plaignant, Mohammed Bellouti, estimait à l'époque que le fils de Nicolas Sarkozy a bénéficié d'un traitement de faveur. Ce même scooter de Jean Sarkozy avait déjà attiré l'attention des médias début 2007, quand la police avait eu recours à une recherche d'empreintes génétiques pour le retrouver après un vol. La gauche avait alors estimé qu'il s'agissait d'un traitement de faveur.

Cette gauche qui fait la morale aux autres mais qui ne se l'applique jamais à elle-même ses leçons de morale. Cette gauche qui n'aime pas l'argent sauf quand c'est le sien. Cette gauche qui jette en prison les fraudeurs fiscaux sauf s'ils ont la carte du PS.

Bienvenue en Socialie. République exemplaire

Publié dans Sarkozy, France, Socialistes

Commenter cet article