Votre temps est compté, partez monsieur Hollande

Publié le par Conan-Respublica

Votre temps est compté, partez monsieur Hollande

Vous devez en tirez les conclusions M Hollande !

Vous avez été élu le 6 mai 2012 d’une courte majorité des suffrages exprimés et d’environ 33% du corps électoral.

Vous avez donc gagné mais gagné sur un espoir que vous avez suscité à grand coup de « c’est maintenant », et »moi président. »

A peine élu vous avez commencé à faire voter des lois qui ont rencontré l’hostilité de la moitié des Français, que vous avez vus descendre dans la rue et que d’un mépris souverain, vous n’avez même pas écoutés.

Il me semble pourtant qu’avec la droite démocratique, des projets de loi, votés donc applicables avaient été abrogés du fait d’une opposition importante…

Seriez-vous moins démocrate que la droite ?

Et puis vous avez continué en faisant voter des textes remettant en cause la société dans laquelle nous vivons, en voulant changer l’orientation de l’éducation de nos enfants, en leur assénant des théories fumeuses comme la théorie du genre, sans aucune concertation, en rejetant d’un geste dédaigneux ceux qui demandaient à être écoutés, en arguant que vous aviez la majorité à l ‘assemblée.

Cette majorité, monsieur le Président, ne vous donne pas tous les droits. Elle ne vous donne pas le droit de vouloir museler la liberté d’expression du peuple en cautionnant une répression illégale, et pour tout dire imbécile, organisée par votre ministre de l’intérieur.

Mais apparemment cela ne vous suffisait pas,

Vous avez renié les unes après les autres vos promesses de campagne, prenant dans votre entourage des hommes et des femmes condamnés par la loi, en laissant faire du copinage dans les ministères, du népotisme, en mettant en place une véritable chasse aux sorcières dans toute l’administration.

Vous avez fait pire encore en montant les communautés les unes contre les autres, en stigmatisant les uns et béatifiant les autres, glorifiant de fameux droit à la différence, ineptie complète dans une République qui se veut une et indivisible où chacun est d’abord et avant tout citoyen français, allant jusqu’à féliciter les uns pour les fêtes religieuses et oubliant les autres…

Votre visite au Saint Siège ressemble à une provocation envers les chrétiens, car la plupart des réformes sociétales que vous proposez vont à l’encontre de la plupart des convictions religieuses, que ce soit le mariage pour tous, l’assouplissement de l’IVG ou ce que vous nous préparez pour faire accepter l’euthanasie.

Votre hypocrisie est complète quand on entend les propos de M Valls qui compare les catholiques défavorables au « mariage pour tous » à des intégristes et qui affirme que la profanation des FEMEN à la Madeleine n’est pas une profanation .

Deux langages : un pour le Pape un pour la France… C’est en dessous de tout.

En ce qui concerne l’économie, là aussi monsieur Le Président, vous nous avez menti, prétendant ne taxer que les riches et inverser la courbe du chômage, vous avez fait le contraire.

Des hommes et des femmes qui étaient exonérés d’impôt vont devoir payer les impôts sur le revenu et voir certaines prestations sociales supprimées, non pas à cause des mesures prises par le précédent gouvernement, comme vous vous plaisez à le dire, mais parce que les cotisations de mutuelle payées par les entreprises et obligatoires, vont être déclarées…

Quant à faire payer les riches, votre taxe à 75% est une pantalonnade puisque les entreprises paieront et ces sommes seront déduites de l’impôt sur les bénéfices…

Vous vous moquez du peuple.

Quant à l’inversion de la courbe du chômage, il sera impossible de la redresser avec les mesures contre-productives que vous avez prises.

Je passe volontairement sur l’ensemble des taxes que vous avez inventées, sur les zones inondables par exemple, vos fonctionnaire à Bercy sont des fous…

Quant à votre chasse aux évadés fiscaux, commencez donc par vous-même et vos amis.

Je ne ferais que passer sur votre vie dite privée qui ressemble à un Feydeau à l’Élysée, cela serait risible si l’ensemble du monde ne riait pas de vos aventures.

Mais la façon dont vous avez annoncée la fin de votre vie commune ressemble à s’y méprendre à une répudiation, en employant un « je » qui nous fait comprendre qu’en toutes circonstances, seule votre décision compte et que les autres ne sont que quantité négligeable, et quand on est président, les autres, c’est le peuple !

Vous bafouez la liberté d’expression dans l’affaire Dieudonné et autorisez votre chien de garde Valls à censurer twitter… Jusqu’où irez vous ?

Vous autorisez votre ministre de l’éducation nationale à intoxiquer nos enfants par des théories contre nature, leur imposant une moindre présence avec leurs parents sous prétexte de rythmes scolaires…

Enfin et pour parachever votre œuvre, le ministre de l’intérieur, sous vos ordres a lâché ses chiens de garde sur les manifestants venu protester contre votre politique et demander votre démission.

Les témoignages nombreux confirment que vous avez mis plus de 250 personnes en garde à vue avec de nombreuses erreurs de procédure, que vous avez fait parquer les journalistes dont 3 qui faisaient leur métier ont été placés en garde a vue.

C’est lamentable de traiter ainsi des gens qui manifestent, pour l’instant, pacifiquement.

Et comme à votre habitude vous avez traité ces citoyens d’extrémistes et d ‘antisémites.

Que devrions nous dire de l’extrême gauche et des staliniens qui souvent marchent avec vous dans les manifestations et ont plus de sang sur le mains, y compris du sang juif, que les nazis.

Décidément vous et votre gouvernement êtes des incapables majeurs,et vous devriez en tirer les conséquences par une démission immédiate de vous-même, de votre gouvernement et par une dissolution de l’Assemblée Nationale.

Votre temps est compté. Partez avant que l’on ne vous y oblige…

*Merci à UnionRépublicaine

Publié dans Hollande

Commenter cet article

jean david barthes 31/01/2014 07:08

http://www.dailymotion.com/video/x1aog8v_jean-marc-ayrault-on-va-pas-se-mentir-nouveau-parti-socialiste-overblog-com_news