Moi Président… une succession de promesses non tenues !

Publié le par Christophe Logeais

Pépère

Pépère

Moi Président…. une succession de promesses non tenues !

- « Je veux être un président qui d’abord respecte les Français, qui les considère. Un président qui ne veut pas être président de tout, chef de tout et en définitive responsable de rien. »

Une chose est sûre, avec seulement 13% d’opinions positives (un record d’impopularité sous la Ve République) Hollande n’est plus président de rien

- « Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à L’Elysee. »

Encore un mensonge… les députés PS viennent les uns après les autres en petits groupes à l’Elysée

- « Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier Ministre de collaborateur »

Certes il ne les a pas appelé « collaborateur »… mais il ne se prive pas pour s’adresser directement aux Ministres ou aux députés sans passer par Matignon.

Après avoir nommé Ayrault qui a été transparent, il a nommé Valls pour mieux le contrôler dans la perspective de 2017. Si celui ci veut exister il devra s’en aller et créer une crise gouvernementale sinon il n’aura aucune chance

- « Moi président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien »

Enfin une promesse tenue… il reste encore du temps pour ne pas la tenir

Par contre ce que personne n’a relevé, c’est que cette phrase fait référence à un article du Canard Enchainé relatant la présence de Nicolas Sarkozy à une réunion de donateurs. Cela a été démenti car la fête à laquelle fait référence le Canard Enchainé était un mariage ou beaucoup de députés et supporter de NS se trouvaient… mais pas lui ! Cela aurait donc été un premier mensonge…

- « Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l’avis du Conseil Supérieur de la Magistrature n’a pas été dans ce sens »

Oui bien sûr… Parlez en au Juge Courroye qui a été mis au placard, et si coté justice il y a eu une certaine modération, les autres grands corps d’Etat (Préfets, Armée, Gendarmerie, Recteurs d’Académies,…) eux n’ont pas été épargnés !

Faut-il ajouter l’acharnement de l’Elysée à faire sortir des affaires de Nicolas Sarkozy, à le faire écouter ainsi que son avocat pendant plus d’un an pour le cas où les juges apprendraient quelque chose en passant, en regardant dans les archives personnelles de Nicolas Sarkozy à l’Elysée en violant les règles et les protocoles de sécurité mis en place?

- « Moi président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes »

Euuuuh, mensonge…

François Hollande n’a t il pas nommé Olivier Schrameck (ancien directeur de cabinet de Jospin) à la tête du CSA qui est en charge de nommer les directeurs de France Télévision… bonjour l’indépendance!

Euuuuh re-mensonge…

François Hollande n’a-t-il pas nommé Marie-Christine Saragosse pour diriger l’audiovisuel extérieur de la France (Elle est PDG de France Médias Monde, la société qui coiffe RFI et France 24)

- « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire »

En se promenant en scooter rue du cirque? En congédiant Valérie Trierweiler ? En s’asseyant avant la Reine d’Angleterre? En s’asseyant avant Mr Poutine? En s’asseyant avant le Pape ? En se promenant tout mouillé et en ridiculisant l’image de la France en permanence ? En soutenant personnellement des candidats députés ?

- Moi président de la République, j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’état; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m’expliquer devant un certain nombre d’instances.

- Moi président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera pariaire, autant de femmes que d’hommes.

- Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts.

Faut il évoquer M. Cahuzac en charge des finances, de la lutte contre les fraudeurs et de son compte en Suisse, à Singapour ? Faut il parler de Mr Kader Arif forcé de démissionner… et encore à ce sujet tout n’est pas encore connu concernant l’organisation de certaines réunions de la campagne de François Hollande…

- « Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche »

Oui bien sûr… Madame Najat Vallaud Belkacem n’est-elle pas à ce jour encore élue Conseillère Générale du canton de Montchat (Lyon3) alors que cela fait deux ans et demi qu’elle participe au gouvernement ?

- « Moi président de la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d’un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés »

- « Moi président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation »

Demandez aux Syndicats ce qu’ils ont pensé de la concertation de Mr Peillon qui a annoncé le passage à la semaine de 5 jours sans aucune concertation (quelques heures après sa prise de fonction).

- « Moi président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie, et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens »

On a vu effectivement la façon de débattre au sujet du mariage pour tous en ignorant les millions de personnes dans la rue ou le refus par le CESE de considérer plus de 800.000 signatures sur le même sujet.

- « Moi président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées »

Telle Machiavel et en bon élève de François Mitterrand, Hollande fait monter le FN et puis… ajouter de la proportionnelle dans les élections est un bon moyen pour essayer de faire en sorte que la droite soit moins forte une fois que le PS aura été laminé aux prochaines élections

- « Moi président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français »

La proximité des Français… parlons en !

M. Hollande ne peut plus sortir dans la rue sans être sifflé s’il n’a pas pris la précaution de faire vider les rues par la police avant son passage ! Cette semaine à Florange, il s’est bien gardé de passer par l’entrée principale… à Lille le week end dernier il s’est fait siffler…. (et pas parce qu’il état beau gosse !)

Source : Union Républicaine

Publié dans Hollande

Commenter cet article