La gauche est au sommet de sa dangerosité

Publié le par le front anti-Hollande

Guy Bedos

Guy Bedos

L'article de Gilles-William Goldnadel paru sur Valeurs Actuelles. Il dénonce le caractère dangereux de la gauche.

La vieille ficelle a beau être obèse, usée jusqu'à la trame d'un scénario insipide, le cinéma antiraciste fait encore recette. La gauche est à la rue électoralement et idéologiquement. Il ne lui reste plus que ses bataillons médiatiques, ses syndicats de journalistes aux ordres, ses commissaires politiques pour fliquer et punir ceux qui ont contribué à la ridiculiser. Il faut dire qu'ils se sont donné du mal. Un président dont la dernière petite blague consiste à prétendre sans rire que l'immigration est une chance pour la France.

Guy Bedos, le dernier bourgeois de Calais, qui vient expliquer dans la ville qu’il ne comprend pas pourquoi ses habitants sont excédés par les clandestins qui leur pourrissent la vie. SOS-Racisme enfin, qui vient offrir en sacrifice à un suzerain socialiste sous transfusion un bouc émissaire nommé Zemmour. Pas de danger, qu’ils s'en prennent à Tariq Ramadan qui considère Mohamed Merah comme une victime de la société française, à Olivier Besancenot dont le parti participait cet été aux manifestations interdites où l'on criait « mort juifs ! », ou à Mélenchon traitant une députée allemande de « caricature de boche ». Le seul cadavre exquis à consommer appartient à celui qui refusait de se soumettre à l'islam conquérant.

On peut bien insulter les chrétiens dans leurs églises, verser des immondices sur les autels, interdire les crèches, décapiter les otages, tuer les enfants un par un, mais malheur à qui est irrévérencieux envers l'islam, ne serait-ce par les questions qu'on lui pose. C'est dans les dernières années de sa vie, que Staline, paranoïaque, fut le plus dangereux. La gauche gauchisante à la française est décidément moribonde.

Source : Valeurs Actuelles

Publié dans Socialistes, PS, Gauche, Gouvernement

Commenter cet article