Crash du chômage : Hollande annonce un « deuil républicain »

Publié le par le front anti-Hollande

Par Nicolas Nilsen.

Nicolas Nilsen 26 mars 2015

La tragique nouvelle du crash de Pôle emploi est tombée à 18h00 ce 25 mars 2015 : le chômage a fait en février 5,9 millions de victimes (pour la seule France métropolitaine, sans compter les DOM). À quelques jours à peine du deuxième tour des élections départementales, la nouvelle de la catastrophe a évidemment secoué le monde politique généralement peu mobilisé par le sort des malheureux chômeurs. Repérée et suivie par tous les radars depuis des mois, la trajectoire du chômage n’inquiétait pourtant personne. Pas même le Premier ministre dont l’ennemi n°1 n’était pas le chômage mais le Front national. À 18:00, à quatre jours seulement des élections départementales, la catastrophe s’est donc produite, semblant prendre de court toute la classe politique préoccupée davantage par son maintien au pouvoir que par le sort des 6 millions de Français privés d’emploi…

Hollande tweete sa sympathie aux chômeurs et à leurs familles

Alors que les experts du Gouvernement s’interrogent encore sur les causes exactes de cette catastrophe nationale inattendue, le Président de la République a tenu à exprimer aux familles des demandeurs d’emploi « toute la solidarité de la Nation ». C’est « un deuil et une tragédie » a tenu à préciser François Hollande à la suite de la publication des chiffres de février…

ChomageFev2015_C/ Nicolas Nilsen
.
Dans une déclaration télévisée, le Premier ministre, Manuel Valls a assuré les demandeurs d’emploi que le Gouvernement était évidemment totalement mobilisé contre le Front National et qu’il défendrait la République avec fermeté et avec « une main qui ne tremblera pas »

ChomageFev2015_D/ nicolas nilsen
.

En ce qui concerne les causes exactes de la montée inéluctable du chômage, le Premier ministre a indiqué qu’aucune piste n’était pour l’instant privilégiée et qu’aucune hypothèse n’était exclue. Le chômage reste donc un mystère total a t-il déclaré, et personne, jusqu’à présent, n’est en mesure de proposer une véritable explication. La trajectoire était sous contrôle a précisé Manuel Valls, nous ne comprenons pas ce qui s’est passé et pourquoi le pilotage automatique n’a pas pris en compte les instructions d’inversion de la trajectoire…

Des cellules d’aides psychologiques aux chômeurs

À l’heure où je vous parle, aucune hypothèse ne peut bien sûr être écartée pour expliquer le chômage a affirmé Manuel Valls devant l’Assemblée nationale. Ajoutant qu’une cellule psychologique pour les chômeurs allait être installée dans chaque antenne de Pôle emploi, le Premier ministre a indiqué que« tant que nous n’aurons pas retrouvé les boites noires, l’augmentation du chômage restera un complet mystère »

chomagefev2015_e3/ Nicolas Nilsen
.Plus personne ne pilote la trajectoire de l’emploi

Nos reporters envoyés immédiatement à Pôle emploi ont aussitôt fait part du traumatisme causé par la publication des chiffres de l’INSEE pour le mois de février : 5, 9 millions de chômeurs pour la seule France métropolitaine, hors DOM.

« Depuis des mois on nous demande de minimiser le choc des chiffres » nous a déclaré un responsable de Pôle emploi, « mais nous ne pouvions plus continuer à radier les chômeurs pour diminuer les statistiques. Nous ne sommes plus en mesure de contenir la colère des demandeurs privés d’emploi ! Avec près de 6 millions de chômeurs, on est arrivé à un seuil où tout peut exploser d’un moment à l’autre ». Interrogé par Europe1, un agent de Pôle emploi confirme que l’explosion était prévisible : « ça fait des mois et des mois que l’emploi n’est plus piloté et que le chômage évolue selon une trajectoire non contrôlée. Le crash était inévitable ».

Un numéro vert pour les familles de chômeurs

Depuis les studios de RTL, le Premier ministre a demandé qu’on envoie sur place des cellules d’aides psychologiques pour venir en aide aux familles. « Les demandeurs d’emploi ont besoin d’une aide d’urgence” a-t-il déclaré. “Tout cela va se mettre en place dans les meilleurs délais »… Le ministre du Travail a de son côté annoncé qu’il se rendrait sur place dans la soirée et annoncé que plusieurs numéros verts seraient ouverts pour les familles des demandeurs d’emploi frappés injustement par la crise.

ChomageFev2015_F/ Nicolas Nilsen
Des scènes de grande tension à Pôle emploi où l’espoir a totalement disparu

En direct de Pôle emploi notre envoyé spécial nous déclare : « oui, je suis en direct sur le terrain et je peux vous dire qu’ici, aux côté des victimes, on assiste à des scènes de très grande tension. Il y a de longues files de gens complètement désespérés devant les guichets de Pôle emploi. C’est terrible toutes ces victimes de la crise ».

Sur la zone, nous confirmait notre correspondante, « l’espoir a totalement disparu. Ils auront beau trouver les boîtes noires et nous expliquer les raisons du désastre », nous a confié un chômeur, il restera tout de même ces pauvres 5,9 millions de victimes qui ont été sacrifiées et trahies par ce Gouvernement ».

Pôle emploi met son logo en deuil

ChomageFev2015_G/Nicolas Nilsen
Une minute de silence à l’Assemblée

À l’Assemblée nationale — dont, rappelons-le, les parlementaires viennent d’adopter à l’unanimité un texte de loi prévoyant le doublement de la durée d’indemnisation des élus en fin de mandat ou battus aux élections — le président Claude Bartolone a proposé une minute de silence en témoignage de « la considération qui est due aux malheureux frappés par la crise »

ChomageFev2015_H/Nicolas Nilsen
L’Europe de Bruxelles également en deuil…

Alors que Bruxelles est principalement responsable de la montée du chômage dans toute l’Europe, le Parlement européen a annoncé qu’il observerait demain une minute de silence en hommage aux victimes de l’austérité et de la crise.

ChomageFev2015_J/Nicolas Nilsen
Hollande annonce un « deuil républicain » de trois jours

Toujours soucieux de saisir la moindre catastrophe pour occuper les médias, le Président Hollande a fait deux gestes forts : le premier en annonçant un deuil républicain en hommage aux chômeurs.

ChomageFev2015_K/Nicolas Nilsen
.
Le deuxième en se rendant dans la cour des Invalides pour déposer une gerbe et se recueillir devant« le chômeur inconnu » qui a droit, a-t-il dit, « à la reconnaissance de la Nation ».

ChomageFev2015_L/Nicolas Nilsen

Évidemment, ce post est simplement supposé montrer que — si depuis deux ans le Gouvernement s’était mobilisé pour lutter contre le chômage avec la même énergie qu’il déploie pour occuper les médias quand un avion tombe, qu’un train déraille ou qu’un autocar sort de la route, la France se porterait mieux. Mais il faudrait pour cela avoir de vrais dirigeants. Ceux-là n’en sont pas.

Les chiffres de la DARES publiés le mercredi 25 mars 2015

dares-fev2015/Nicolas Nilsen

Source : Contrepoints

Publié dans France, Emplois, Gouvernement

Commenter cet article