David Cameron : " Les travaillistes nous les rendront aussi mauvais que la France "

Publié le par le front anti-Hollande

Par Frédéric Paya

Toute personne normalement constituée trouverait cela très vexant… Cela ? L’éditorial de David Cameron paru dans le Sunday Times du 22 mars et intitulé « Labour will make us as bad as France » (“Les travaillistes nous — la Grande-Bretagne — rendront aussi mauvais que la France”). Il a rédigé sa chronique pour mettre en garde les Britanniques contre le programme travailliste, à quelques semaines des élections générales prévues le 7 mai. Ce jour-là, ils éliront le 56e Parlement ; les members of Parliament formeront ensuite le gouvernement.

La lecture de son éditorial donne froid dans le dos. Mettons de côté cet antagonisme qui existe depuis des siècles entre les deux côtés de la Manche et qui ajoute une pincée d’outrance aux propos du premier ministre britannique pour nous concentrer sur la vision qu’il a de la France. Rappelant que son adversaire, Ed Miliband, s’était rendu à Paris sitôt François Hollande élu, pour le féliciter, David Cameron écrit : « Imaginez un peu si Miliband était libre de poursuivre son rêve français : cela se traduirait par une perte d’emplois catastrophique, une baisse du niveau de vie, une dette à faire pleurer et une perte rapide de tout espoir en notre avenir. » Tout est dit en à peine quelques lignes…

Plutôt que de multiplier les promesses électorales à court terme, David Cameron juge plus intelligent de bâtir un budget sur le long terme sans recourir à des “financements irresponsables” à base d’emprunts, même si l’argent ne coûte pas cher, grâce aux taux bas : « Je me souviens de Gordon Brown multipliant les promesses et oubliant juste que notre pays vivait au-dessus de ses moyens… Nous avons rejeté cette approche cynique. » Pour le premier ministre, mieux vaut penser à construire le Royaume-Uni de demain — non pas un plus grand mais un meilleur pays — et, pour cela, récompenser ceux qui travaillent, ceux sur qui on peut compter.

« Cette approche est gagnante : nous sommes le moteur de l’emploi en Europe », écrit-il. Et David Cameron d’expliquer qu’entre 2010 et 2013, le Yorkshire a créé plus d’emplois que toute la France… Avant d’asséner : « Vous avez le choix entre la compétence et le chaos. » François Hollande appréciera la comparaison.

Source : Valeurs Actuelles

Publié dans France, Politique, Hollande

Commenter cet article