La Gauche KO !

Publié le par le front anti-Hollande

Par Alexandre Goldfarb

La Gauche est KO malgré enfumage permanent des médias et la langue de bois. Et encore si dans certains départements, il n’y avait pas eu de triangulaires, la Gauche aurait été balayée. Ne boudons pas notre plaisir pour autant.

Encore un désastre électoral – mérité – pour la gauche.

Manuel Valls en est réduit à se consoler comme il peut en faisant croire qu’il a stoppé la progression du Front National sauf que c’est plutôt Sarkozy qui a permis cela avec un retour sur la scène politique enfin combattif.
La Gauche a perdu des bastions historiques comme le Nord ou l’Essonne, le fiefs de Martine Aubry et de Manuel Valls, ce qui prouve que toute la gauche est rejetée en bloc. L’archaïsme du PS est ainsi démontré et démonté.

Pour que la gauche perde définitivement, il faudra encore attendre 2017 et que La stratégie « TONTON » ne réussisse plus. Ce n’est pas encore fait car comme je l’ai souvent écrit les Français pour la politique sont amnésiques mais admettons que la route est maintenant en meilleur état.

La défaite de cette Gauche prétentieuse et arrogante est cinglante d’autant qu’elle est battue par une UMP moribonde.
L’élite auto proclamée, politiques et médias, commencent ou recommencent leur désinformation habituelle.
Selon nos experts patentés mais ridicules – heureusement le ridicule ne tue plus – la Gauche a perdu parce que les gens de gauche n’ont pas voté et La Palice ressurgit pour expliquer ainsi la déroute de la gauche.
Par contre quand la Gauche gagne c’est normal et c’est parce qu’elle le veau bien.
C’est vraiment se moquer encore une fois des Français.

La Gauche dehors peut devenir une réalité et c’est aux Français qu’il appartient ensuite de confirmer cette réalité.
L’ampleur de la défaite est la pourtant facile à constater en coloriant n’importe quelle carte de France.

C’est un vote sanction et un vote de désaveu.

C’est la sanction contre un gouvernement totalement incompétent et le désaveu des pactes et autres créations verbales des socialistes. C’est une défaite normale au vu du désastre socialiste qui, je le rappelle ici, est arrivé en 2012 en obtenant tous les pouvoirs.

Quant au Front National, il progresse c’est indéniable, mais ne peut toujours pas gagner parce que le second tour lui est toujours fatal. Comme je l’ai déjà écrit, le système électoral est fait pour et par les partis en place et le Front National n’a pas ni réservoir ni alliances pour les seconds tours. Il est un bon candidat du premier tour mais un perdant du second. Les Français sont face au Front National assez perplexes et pas vraiment prêts à voter en masse vers ce parti. Il faut dire que les médias et les socialistes et même pas mal d’UMP ont fait du Front National leur cible privilégiée. Ce qui arrangera au final le futur candidat socialiste En route pour 2017. Par contre le mensonge médiatico-socilaiste qui consiste à faire croire que ce seraient des électeurs de droite qui alimenteraient la montée du Front National ne résiste pas à l’examen de la carte électorale !

L’UMP avec UDI sortent gagnantes de ce scrutin et prouvent deux choses : les Français ne veulent plus des socialistes et donc se rabattent sur ceux d’avant. Cela signifie clairement que le changement espéré par le Peuple n’est pas au programme et ne le sera pas plus demain. C’est comme très souvent un vote contre et non pas un vote pour. La victoire ne sera réelle que si l’UMP change totalement et franchement il semble difficile d’y croire. La primaire 2016 est toujours Un jeu de cons, un jeu dangereux qui laissera une chance unique à la Gauche pour 2017.

Je n’ai pu que constater que la Gauche en pleine déroute n’avait pas compris le message et s’obstinait à rester sur ses positions devenues instables. Ce n’est pas en faisant du social à outrance que l’on pourra stopper le chômage et l’insécurité qui sont les vrais problèmes des Français et qui expliquent la montée en puissance du Front National censé être le parti « sécuritaire » du moment. parce que le chômage est une plaie ouverte qui gangrène la société, il faut changer de politique et le plus vite sera le mieux.

Arrêtons de croire que plus rien ne serait possible alors que depuis des années, tous les gouvernements ont échoué, malgré parfois un bon diagnostic, à traiter cette plaie. Il existe d’autres voies, encore faut-il accepter de les essayer et pire d’écouter les idées nouvelles et novatrices. Mais là c’est le mépris qui hélas règne. La France ne se redressera pas sans l’inévitable changement devenu obligatoire. C’est une évidence.

Alors peu importe la couleur politique des uns ou des autres, seul la volonté de faire autrement pourra enfin nous proposer une société viable.

C’est de cela dont il s’agit et c’est urgent car le temps commence à manquer et là la France est en mode asphyxie et c’est un mode mortel.

Ne laissons pas l’élite auto proclamée continuer à détruire notre société et encore moins ces médias qui pratiquent l’amalgame.

Source : Observatoire du mensonge

Commenter cet article