B.Debré : "La France est brisée, la France a perdu l’espoir."

Publié le par le front anti-Hollande

Nous atteignons, et c’était prévu, des sommets vertigineux dans la courbe du chômage. Entre 10000 et 16000 chômeurs de plus le mois dernier, alors qu’on nous serine que la France va bien, qu’elle est remise sur les rails et que le chômage va diminuer bientôt.

Chaque année, François Hollande l’a annoncé. Bien sûr, avant d’être élu il s’engageait : en 2013 le chômage baissera, en 2013 ce sera pour 2014, en 2014 c’est pour 2015 et nous en sommes maintenant à plus de 630 000 chômeurs « depuis l’avènement de François Hollande ». Trois ans pour atteindre ce chiffre faramineux. La France est brisée, la France a perdu l’espoir.

Les français, pour beaucoup de jeunes diplômés, quittent notre pays pour aller entreprendre ailleurs. On nous demande d’être optimistes et joyeux. Comment l’être lorsqu’il y a tant et tant de chômeurs ? Comment l’être quand il y a tant et tant d’impôts et de taxes ?

Evidemment, si les impôts et les taxes qui submergent les classes moyennes servaient ou avaient servi à dynamiser les entreprises et à faire réduire le chômage, certains auraient pu l’accepter. Mais où passe cet argent ? Même pas à diminuer la dette publique. Elle a augmenté pour atteindre près de 100 % de PIB. La Cour des Comptes vient de dénoncer cette gabegie en niant une fois encore l’optimisme du gouvernement.

Nous allons dans la mauvaise direction. Les socialistes devraient pouvoir s’en apercevoir mais ils sont tellement focalisés sur leur idéologie que rien ne les fera changer. Ce n’est certainement pas la loi Macron qui va bouleverser l’économie. François Hollande l’a dit lui-même, ce n’est pas la loi du siècle. Rien et l’horizon s’assombrit.

Publié dans France, Hollande, Emplois, économie

Commenter cet article