Gaulliste je suis, gaulliste je resterai !

Publié le par le front anti-Hollande

Gaulliste je suis, gaulliste je resterai !

Voici le coup de gueule de Nadine Morano sur son compte facebook, victime du lynchage médiatique suite à ses propos sur "la race blanche."

Une tempête dans un petit verre de liqueur ! Je ne savais pas que le mot race était interdit d’usage dans la langue Française. Mes propos sont totalement instrumentalisés en créant des sous-entendus qui n’ont pas lieu d’être. Je n’accepte pas ce procès en sorcellerie, jamais je n’ai parlé d’une supériorité de race.

Pour moi, les propos que j’ai repris du Général de Gaulle ne sont en rien dépassés, ils incarnent aujourd’hui une vision de la France avec la même réalité qu’hier. Que les bien-pensants ne nous parlent plus de racisme, puisque selon eux les races n’existent pas, qu’ils ne nous parlent plus de discrimination positive puisque les minorités n’existent pas non plus.

J’aurais aimé que mes amis politiques dont certains se comportent en donneur de leçons, mettent la même énergie à combattre le salon de la femme musulmane qui s’est tenue à Pontoise et qui prône la régression du droit des femmes en France, l’Imam de Brest qui inculque aux enfants que la musique « c’est le diable ».

Quand je vais en Côte d’Ivoire on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne. François Fillon, ancien premier ministre de la France, demande des statistiques ethniques, je n’entends pas le même tollé... Ni quand Christiane Taubira a déclaré « nous sommes les créoles, c’est-à-dire que nous sommes une race indescriptible, c’est merveilleux ».

S’il s’avère que j’ai des points de désaccord avec ma famille politique sur certains sujets, je les assume mais dans le respect du débat démocratique et non du lynchage médiatique. Dans quel pays vit-on quand on ne peut plus dire que la France est un pays aux racines judéo-chrétiennes et que sa population est en majorité de couleur blanche.

Faut-il avoir honte de ce que nous sommes ? Gaulliste je suis, gaulliste je resterai !

Publié dans France, Taubira, medias

Commenter cet article