Quand De Gaulle craignait que son village ne devienne Colombey-les-Deux-Mosquées

Publié le par le front anti-Hollande

Alain Peyrefitte : C'était de Gaulle -Tome I

Alain Peyrefitte : C'était de Gaulle -Tome I

Samedi 27 septembre, Nadine Morano était l'invitée de l'émission sur France2 "On N’est Pas Couché" de Laurent Ruquier. Une émission que je ne regarde plus du tout depuis le départ de Zemmour et Naulleau. Nadine, que je soutiens, a affirmé sur le plateau, je cite : "la France était un pays de culture judeo-chrétienne et de race blanche." Toute la bien-pensance, qui nous joue les vierges effarouchées, s'est alors déchaînée sur cette pauvre Nadine.

En soutien à Nadine Morano, je publie ici un célèbre extrait des propos tenus par le générale De Gaulle et recueillis par *ALAIN PEYREFITTE

« C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.

Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

A la vitesse où vont les choses aujourd'hui, j'ai bien peur, comme le générale, que certaines villes françaises ne deviennent : Colombey-les-Deux-Mosquées, Saint-Pierre-Les Mosquées, Sainte-Mère-Mosquée, Belle-Mosquée... etc

Pas Vous ?

*Alain Peyrefitte a eu, entre 1959 et 1969, quelque 300 entretiens en tête à tête avec le général de Gaulle. Pendant toute cette période, il a pris des notes au jour le jour, avec l'accord du Général. Ces notes, ce sont essentiellement les propos tenus par le Général.

Publié dans immigration, France

Commenter cet article

enomiste 02/10/2015 23:04

Nadine Morano s’est plusieurs fois prévalue de la parole du Général de Gaulle. Allons dans le détail. Où trouve-t-on cette phrase ? Certainement pas dans une déclaration publique de Charles de Gaulle mais dans un des trois tomes « C’était de Gaulle » signés d’Alain Peyreffite et publiés entre 1994 et 2000 soit près de 25 ans après la mort du « général ». On peut donc avoir un sérieux doute sur la qualité de ces propos rapportés, ces indiscrétions volées, près d’un quart de siècle après le décès de son auteur et soi disant prononcé le 5 mars 1959 ! D’autant qu’à l’époque où Peyreffite publie ces mémoires, il plaide dans les colonnes du Figaro pour un rapprochement avec le FN qui s’est installé dans le paysage politique français. On peut donc estimer que la façon dont il décrit De Gaulle est une pièce supplémentaire dans son argumentaire et que le passé sert à justifier le présent.Autant de mépris et de clichés devraient plutôt amener les pseudo héritiers du gaullisme à oublier cette longue citation approximative et pitoyable et non s’en revendiquer. A moins de considérer que pour lutter contre les idées d’extrême droite, la droite devrait parler comme l’extrême droite. Si c’est cela, la République est en danger et ce sont des gens comme Nadine Morano qui la menacent. La France de Morano c'est le rêve des fanatiques religieux de tout poil, combattants illuminés d'un choc des civilisations partout, de Charlie Hebdo à Kobane, de l'Hyper Cacher à la Syrie. La réponse des français doit rester : "République! Fraternité! Laïcité! Egalité"!