Calais : les pompiers disent leur ras-le-bol après le caillassage d'un fourgon par les migrants

Publié le 28 Novembre 2015

Calais : les pompiers disent leur ras-le-bol après le caillassage d'un fourgon par les migrants

Un rondin de bois dans le pare-brise de leur fourgon. Les pompiers ont tenu faire savoir leur ras-le-bol après les incidents du week-end dernier avec des migrants dans la Jungle de Calais.

Incompréhension, colère, ras-le-bol. Les pompiers de Calais et plus généralement du Pas-de-Calais ont décidé de réagir. Le week-end dernier, un de leurs fourgons a été caillassé alors qu'ils intervenaient pour un incendie dans la Jungle de Calais (il a détruit une quinzaine d'abris). Des migrants les ont pris à partie.

Suite à ces faits, les pompiers ont décidé de porter plainte contre X, demandent une escorte policière systématique. Mais aussi de faire connaître leur réaction via la presse. Un membre de la hiérarchie du Pas-de-Calais s'exprime dans La Voix du Nord : « Quand le véhicule s’est présenté, il a reçu un rondin dans le pare-brise. Il s’agit d’un acte d’agression caractérisé, qui a rendu le véhicule indisponible et retardé l’intervention. Nous avons porté plainte, comme à chaque agression de nos personnels », explique le patron des pompiers du Pas-de-Calais, le colonel Laurent Moreau.

Insultes et gestes menaçants

Les pompiers qui précisent qu'ils effectuent entre 10 et 15 interventions par jour dans la Jungle ne comprennent pas l'attitude des migrants. Les associations présentes dans la Jungle ont également du mal à trouver des explications : « Faire des choses pareilles, ce n’est pas du tout servir leur cause, explique au quotidien régional une membre de l’association Salam." D'autres bénévoles affirment que certains migrants trouvaient que l'intervention des pompiers était trop tardive.

Cet article est paru sur le site francetvinfo

Rédigé par le front anti-Hollande

Publié dans #Immigration, #Faits-divers

Commenter cet article