Hollande et Fabius, ou l’insoutenable légèreté des socialistes

Publié le 26 Novembre 2015

Hollande et Fabius, ou l’insoutenable légèreté des socialistes
La constance des socialistes a décidément quelque chose d'admirable. Leur opiniâtreté à demeurer fidèles à leur image d'aveugles irresponsables est proprement stupéfiante.

Un article de Christine Célérier

Une semaine après les attentats perpétrés à Paris, les islamistes ont encore frappé, au Mali cette fois. Mais la cible choisie, l’hôtel Radisson, ne laisse aucun doute : c’est bien l’Occident qui était visé.

La situation est extrêmement grave, au point que Hollande a dû renoncer, au moins temporairement, à ses petites blagues pour décréter l’état d’urgence, et même le prolonger pour une durée de trois mois. Et pourtant…

Voici ce que déclarait Laurent Fabius à la presse, immédiatement après l’attaque de Bamako : « Je voudrais d’abord dire ceci : la lutte contre le terrorisme international et la lutte contre les changements climatiques sont deux des plus grands défis du XXIe siècle. » Manifestement, si les menées islamistes ne sont pas tout à fait anecdotiques à ses yeux, elles ne sauraient être la priorité du gouvernement. « Je suis ici pour préparer la COP21 à Paris, il se trouve que Paris a subi des attentats, et au moment même où je vous parle, c’est Bamako, au Mali, qui est attaqué », poursuit le ministre.

L’expression « il se trouve », qui réduit ces attentats à de malencontreux événements perturbateurs de la COP21, en dit long sur son état d’esprit. Le 13 novembre déjà, quelques insolents trouble-fête avaient privé notre Président du plaisir d’un match de football. Voilà maintenant qu’ils ont l’outrecuidance de distraire un moment Laurent Fabius de la question, urgente et cruciale, du réchauffement climatique… Et accessoirement de révéler ses erreurs diplomatiques en Syrie.

Ce mardi 24 novembre, alors qu’un nouvel attentat islamiste vient de se produire à Tunis, François Hollande lui fait écho. « La France va sans doute vivre l’événement le plus important de ces dernières années » : ainsi qualifie-t-il… la COP21, dont il affirme qu’elle « est aussi la meilleure réponse qu’on pouvait apporter aux attaques terroristes ». Et d’ajouter sans rire : « [Il faut] préserver la planète de nos propres inconséquences, qui peuvent être, demain, des sources de conflit et de guerre. »

La légèreté de ces déclarations ministérielle et présidentielle a vraiment de quoi inquiéter les Français. D’autant plus que, « au moment même où je vous parle », les actes terroristes se multiplient sur tous les continents.

La constance des socialistes a décidément quelque chose d’admirable. Leur opiniâtreté à demeurer fidèles à leur image d’aveugles irresponsables est proprement stupéfiante. Il faut au moins espérer que, à force de légèreté, ils finiront par ne plus peser grand-chose dans les urnes.

Cet article est paru sur le site bvoltaire.fr

Rédigé par le front anti-Hollande

Publié dans #Hollande, #Socialistes

Commenter cet article