2520 euros d'augmentation pour le maire communiste de Saint-Denis

Publié le 22 Décembre 2015

Didier Paillard

Didier Paillard

Didier Paillard, le maire communiste de Saint-Denis (93), et deux de ses adjoints, Florence Haye et Bally Bagayoko, se sont voté une augmentation considérable de leurs salaires.

Source : Le Parisien

Le maire de Saint-Denis et deux adjoints ont obtenu, lors du conseil municipal du 17 décembre 2015, une importante augmentation de leurs indemnités.

Ainsi, Florence Haye, 1re adjointe PC, passe de 1957 euros à 4 477 euros brut (+ 2520 euros!) par mois soit une hausse de 128 %, Bally Bagayoko, adjoint PC au sport, augmente son plafond de 1 577 € à 3 183 euros brut par mois, soit une hausse de 102 % et Didier Paillard, le maire PC de la commune, lui, « se contente » d’une hausse de 16 % passant de 4 574 € à 5 295 euros brut par mois. L’opposition est montée au créneau en évoquant une faute morale. Les intéressés, eux, assurent être dans un cadre parfaitement légal.

Si les deux adjoints ont obtenu cette augmentation, c’est pour compenser la perte de leur mandat de conseillers départementaux en mars 2015. Et de l’indemnité qui va avec. « Lorsque nous avons été élus aux élections municipales, en mars 2014, nous avons décidé, avec Bally Bagayoko, de ne toucher qu’une partie de notre indemnité d’adjoint car nous avions celle du conseil départemental. Mais nous n’étions pas obligés de le faire, justifie Florence Haye. Aujourd’hui, on ne fait que rétablir la situation. D’autant qu’il s’agit, pour moi, de mon unique activité. »

Dans un communiqué, Didier Paillard, le maire, souligne que l’augmentation de son indemnité correspond à ce qu’il a perdu en tant que vice-président de Plaine Commune depuis la création de Paris Métropole.

Observatoiredesgaspillages.com

Rédigé par le front anti-Hollande

Publié dans #France, #Socialistes

Commenter cet article