Alain Juppé récolte la « fessée d’or » du journal Minute

Publié le 3 Janvier 2016

Alain Juppé récolte la « fessée d’or » du journal Minute

ARTICLE DE 2014 ....Pour les amnésiques...

Alain Juppé récolte la « fessée d’or » du journal Minute

" Le problème d’Alain Juppé, c’est celui du seuil d’incompétence. c’est l’immobilisme assuré."

Dans son dernier numéro, le journal Minute décerne un nouveau titre à de nombreuses personnalités politiques, comme d’autres reçoivent des médailles. Pour le journal, souvent au cœur de la polémique, « quel meilleur moyen de rompre véritablement avec l’idéologie de Mai 68 que de réhabiliter la fessée qui rappelle les règles, qui réhabilite l’autorité et qui remet sur le droit chemin – et les idées en place ? »

Le maire de Bordeaux est donc cette semaine sur la plus haute marche du podium avec une « fessée d’or ». Extrait du journal qui parait demain dans les kiosques :

« Le problème d’Alain Juppé, c’est celui du célèbre « principe de Peter », celui du seuil d’incompétence. Comme maire de Bordeaux, il est excellent. Comme ministre des Affaires étrangères, il tient la route. Au-delà, c’est l’immobilisme assuré. Premier ministre de Jacques Chirac, le « meilleur d’entre nous » s’est révélé incapable de réformer. La France était dans la rue, pensez donc… Et maintenant, il vise l’Elysée ! Juppé, c’est le meilleur candidat de la gauche pour 2017.

Celui qui ne changera rien aux mesures décidées par la gauche – et, qui sait, qui saura les amplifier en les faisant avaler à l’électorat de droite. Le mariage des homos? On ne touche pas. Il faut même aller plus loin. Le voilà favorable à l’adoption ! Les mosquées? Aucun problème! L’UOIF, qui vient d’être déclarée organisation terroriste par les Emirats Arabes unis? C’est son interlocuteur ! Même sur l’immigration, qui commence à faire consensus (contre bien sûr), Juppé persiste à penser qu’elle est « source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine ».

Juppé, ce serait le chef de l’Etat modèle Chirac, en pire si c’est possible, celui qui, élu à droite, regarde passer le prétendu « sens de l’histoire » et s’en réjouit, celui de la trahison permanente.

Comme le dit Eric Zemmour: « Alain Juppé a viré à gauche quand le peuple de droite, lui, virait à droite. Juppé est le chef de la droite dont les médias rêvent. » Juppé, ajoute l’essayiste, c’est « le candidat de toutes les gauches, droite comprise ». Nous en sommes conscients: notre fessée d’or ne fera pas évoluer d’un poil « le pire d’entre nous ». Mais ça soulage. »

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2014, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

infos-bordeaux.fr

Rédigé par Nelly

Publié dans #France

Commenter cet article