FRANÇOIS HOLLANDE VEUT-IL LA PEAU DE DAVID PUJADAS ?

Publié le 24 Février 2016

FRANÇOIS HOLLANDE VEUT-IL LA PEAU DE DAVID PUJADAS ?

Dans son nouveau numéro, Telerama fait le portrait de Michel Field, le nouveau patron de l'info du groupe public. Dans cette enquête, l'influence de François Hollande n'est jamais très loin.

François Hollande tire-t-il en coulisses les ficelles de l'audiovisuel public ? C'est ce qui transparait dans le portrait de Telerama consacré à Michel Field cette semaine. Nommé à la direction de l'info de France Tv par Delphine Ernotte après 3 petits mois passés à la tête de France 5 où il a pris le temps de placer "sa grande amie Claire Chazal", à la tête d'Entrée Libre, Michel Field, ex LCI, doit faire face à l'inquiétude des journalistes du groupe public. En cause, sa proximité avec le pouvoir. "C'est un homme de réseau qui peut déjeuner avec Julie Dray ou Nicolas Sarkozy", relatent nos confrères qui ajoutent que l'homme est "souple et donne des gages à gauche comme à droite".

Pourtant à la rédaction, à 15 mois des présidentielles, on craint que le patron soit "trop proche du pouvoir en place". Sur la sellette dans ce contexte particulier,David Pujadas fragilisé depuis le départ de Thierry Tuillier, l'ex patron de l'info.

A la tête du JT de France 2 il a - selon nos informations - eu la garantie de garder son poste... à condition de partager avec Léa Salamé la présentation de l'émission politique phare de la chaîne Des paroles et des actes. "Il n'a pas le choix", nous a déclaré un journaliste de la rédaction. Mais dans la maison France TV, on n'a pas oublié comment il a "éjecté Laurent Goumarre" d'Entrée Libre afin de faire de la place pour Claire Chazal. En interview pour TV mag, la journaliste avait d'ailleurs confirmé qu'il l'avait appelée pour lui proposer le poste. "Michel Field m'a appelée tout de suite et m'a proposé de reprendre le magazine. J'ai dit oui immédiatement. J'ai eu de la chance, car je n'ai connu aucun vide professionnel".

closermag.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Hollande, #medias

Commenter cet article