La Belgique pleure, l’Europe pleure, je pleure

Publié le 23 Mars 2016

453 innocents ont perdu la vie dans des attentats

453 innocents ont perdu la vie dans des attentats

Depuis l’attentat de Madrid en 2004 à celui d’aujourd’hui à Bruxelles, près de 453 innocents ont perdu la vie, coupables d’être des infidèles.

L’Europe dégouline de sang. Du sang de ses citoyens, frappés au cœur par des attentats qui depuis 10 ans endeuillent le vieux continent.

L’Europe pleure. L’Europe verse des larmes pour les 453 victimes innocentes, victimes de son idéal de liberté, de son idéal de tolérance, de son idéal d’accueil, de sa politique multiculturelle.

Elle pleure les victimes du terrorisme islamiste : victimes inoffensives, terroristes musulmans infâmes. Dix ans de massacres et de terrorisme islamiste, dix ans de terreur et de drames.

L’Europe continuera à pleurer, car rien ne sera décidé pour arrêter ce déchainement de violence, puisant sa source dans une seule « religion » : l’islam.

Combien de Molenbeek a-t-on permis de prospérer dans nos pays au nom de l’accueil et du multiculturalisme.

Ce « multiculturalisme » dans lequel on se limite à élargir les droits et les libertés des musulmans, sans exiger en échange les devoirs et le respect des lois.

Les Molenbeek et les zones de non droit, véritables viviers de jihadistes, continueront à se développer en toute impunité, car les mots d’ordre, malgré ces évènements atroces, demeurent et demeureront : « pas de stigmatisation », « pas d’amalgame », « pas d’atteinte au vivre ensemble », « ça n’a rien à voir avec l’islam ».

Dans l’islam, le seul credo qui vaille est de savoir si « tu es avec moi ou contre moi ». Celui qui est contre est un infidèle, il est à éliminer.

A quoi servent ces larmes versées, ces discours d’apaisement qui fusent après chaque attentat si nous ne détruisons pas les filières islamistes, si nous n’éradiquons pas ces lieux où l’on éduque à la haine mortelle des infidèles, afin de sauvegarder la pureté de l’islam.

A quoi servent ces larmes, si l’on n’expulse pas ces prêcheurs de haine, qui dans les mosquées transforment les fidèles en robots de la mort.

Se limiter à des opérations médiatiques, continuer à encourager le flux massif de migrants musulmans, parmi lesquels s’infiltrent les jihadistes semeurs de souffrances et de mort, négliger les avertissements des services de Renseignement, tout cela n’aidera en rien à vaincre l’islam, cette secte qui ordonne de tuer quiconque s’oppose à elle.

Combien d’inoffensifs citoyens devront encore payer de leur vie cet aveuglement de nos dirigeants face au danger de l’islam. Des centaines, des milliers, rien n’arrêtera la folie islamophile.

Combien de larmes seront encore versées à cause de leur manque de courage. Allah le sait, ses fidèles soldats sont à pied d’œuvre, l’ennemi est faible, naïf, facile à abattre.

Comment peut-combattre un ennemi si l’on refuse obstinément de le nommer, de comprendre ses motivations, sa source d’inspiration.

Triste journée pour la Belgique. Terrible réveil à la réalité. Réalité qui ce soir déjà sur toutes les télévisions seront niées.

Mes pensées émues à tous mes compatriotes dont je partage le deuil et le chagrin.

© Rosaly pour Dreuz.info.

Rédigé par La rédaction

Publié dans #International, #Faits-divers

Commenter cet article