Les coutumes et interdits musulmans entravent la liberté des Français

Publié le 30 Avril 2016

Deux musulmans font la prière

Deux musulmans font la prière

Si au bout de 3 générations, vous continuez à prénommer vos enfants Mouloud ou Rachida, c’est que vous n’êtes pas intégré, et encore moins assimilé.

Une famille française d’origine russe qui continue de prénommer ses enfants Vladimir ou Boris peut être néanmoins très bien intégrée, car dans ce cas de figure, la raison est culturelle, pas religieuse.
Mais dans le cas des musulmans, la raison est religieuse, pas culturelle.
La majorité des musulmans ne sont pas arabes, et ne parlent pas l’arabe, comme c’est le cas des Maghrébins. Malgré cela, la majorité d’entre eux insistent à donner des noms arabes à leurs enfants, y compris quand la famille est installée en France depuis les années 1970.
La raison est que l’arabe est la langue dans laquelle s’est exprimé Mahomet, et c’est donc pour s’affirmer musulmans que les Maghrébins donnent des noms arabes à leurs enfants.
Et comme l’islam est incompatible avec la liberté, l’égalité, la fraternité, et la laïcité, un musulman ne peut pas s’assimiler en France comme Hassan II, défunt roi du Maroc l’avait clairement expliqué dans une interview accordée à Anne Sinclair en 1993.
Sans compter le fait que l’islam ne reconnaît aucune frontière géographique, et honnit le patriotisme. Un musulman ne doit pas servir les intérêts d’une nation autre que la « Oumma », la nation musulmane, formée par l’ensemble des musulmans dans le monde.

Quant à la façon de s’alimenter, force est de constater que la présence musulmane en France nous fait consommer de la viande halal à notre insu ou contre notre gré, et que l’hostilité des musulmans envers la viande de porc est en train d’empêcher ceux qui apprécient cette viande de pouvoir la consommer. Donc les coutumes et interdits alimentaires musulmans entravent la liberté des Français de se nourrir comme ils le souhaitent.

De plus, le jeûne du ramadan est un acte irresponsable et dangereux (pour le musulman et pour ceux qui l’entourent ou qui sont sous sa responsabilité) car rester sans boire ni manger pendant toute la journée génère des phénomènes de distraction et de somnolence qui ont déjà causé des accidents graves, comme ce cas où un enfant se serait noyé dans une colonie de vacances française sous le nez du maître nageur musulman, qui dormait car assommé par la déshydratation due à son jeûne.

Et ceci n’est qu’un exemple qui prouve que la manière de s’alimenter peut « nuire au bon fonctionnement de la société ».

resistancerepublicaine.eu

L'islam incompatible avec la laïcité

L'islam incompatible avec la laïcité

Rédigé par La rédaction

Publié dans #islam

Commenter cet article

jean 01/05/2016 02:02

je suis pour le porc dans les cantines!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!