Migrants : la clause cachée de l'accord entre l'UE et la Turquie

Publié le par Nelly

Migrants : la clause cachée de l'accord entre l'UE et la Turquie

L'accord sur les migrants conclu par l'Union européenne et la Turquie comprend une clause cachée : les Turcs pourraient désormais circuler librement en Europe.

Qu'a demandé la Turquie en échange de l'accord sur les migrants ? On connait les deux conditions officielles. Six milliards d'euros d'ici 2018, et la reprise des négociations pour leur adhésion à l'Union européenne. Sauf que cette deuxième clause, c'est de notoriété publique, a peu de chances d'aboutir dans l'Europe à 28. D'autant plus que l'UE avait posé comme condition préalable à une adhésion 72 points à respecter d'ici l'été 2016. Irréalisable. Plus que l'adhésion, le réel enjeu pour la Turquie (mis en lumière par Slate.fr) est la libre circulation de sa population sur le territoire européen.

Pour l'instant, les Turcs qui souhaitent pénétrer en Europe doivent posséder un visa, souvent difficile à acquérir. Un obstacle qui freine l'émigration vers l'Occident. Au moment de négocier le traité sur les migrants, alors que les Européens étaient en position de faiblesse dans la négociation, la Turquie aurait donc ajouté cette troisième clause comme condition à la signature de l'accord. Le "troisième prix à payer" selon le pure player, qui serait une immense victoire politique et populaire pour Erdogan dans son pays.

Libéralisation des visas

Dans le cas où cette hypothèse se confirmerait, n'importe quel Turc pourrait donc séjourner sans visa en Europe pour une durée de trois mois. Si Bruxelles décidait de revenir sur sa position, la Turquie pourrait saborder l'accord sur les réfugiés et replonger l'Europe dans le chaos. Il semble que les autorités européennes aient déjà pris leur décision. Au mois de mars, Bruxelles évoquait la possibilité que la libéralisation des visas soit mise en place, "au plus tard à la fin du mois de juin 2016".

valeursactuelles.com

Publié dans Immigration, International

Commenter cet article

jean 05/04/2016 14:09

et puis encore quoi???on en veut pas en europe,qu'ils restent chez eux!!!!!!!!!!!!merde..quand meme!!!