LE SIÈGE DE LA CFDT DE BORDEAUX INCENDIÉ

Publié le par La rédaction

LE SIÈGE DE LA CFDT DE BORDEAUX INCENDIÉ
Dans la nuit de mercredi à jeudi, le siège de la CFDT situé 8 rue Théodore Gardère à Bordeaux, a été incendié. Le feu serait parti vers 2h du matin, à partir de poubelles disposées devant l’entrée du bâtiment.

Evidemment, la piste criminelle est immédiatement retenue par l’enquête ouverte ce matin. Deux pistes sont privilégiées, quant au mobile de cet acte. En effet, la CFDT est l’un des rares syndicats à ne pas s’opposer à la Loi Travail et ensuite, elle est à l’origine de la grève des éboueurs. Deux raisons donc qui placent ce syndicat sous le joug de diverses menaces.

Il y a une semaine, c’était le siège de la CFDT de Paris qui avait été pris pour cible, suivi deux jours plus tard, par celui de la CGT.

Une représentante syndicale témoigne de l’hostilité qui règne au sein de la grande famille des syndicats de gauche. Il y aurait, selon elle, une concurrence et des désaccords, qui les pousseraient à des actes d’incivilité. Nous savions déjà combien l’agressivité leur est familière, notamment lors de leurs manifestations, obligeant le gouvernement à prendre des mesures radicales pour leur permettre de défiler. Nous apprenons désormais qu’au sein même de leur famille politique, ils sont capables d’auto-destruction.

Ce témoin parle évasivement de refus de serrer des mains ou de dialoguer et même carrément d’insultes.

Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer. Seuls des dégâts matériels.

En ces moments de tension sociale, il va être difficile pour les enquêteurs de retrouver le ou les coupables.

france-en-colere.fr

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article