Sin-le-Noble : ils rouent de coups un handicapé parce qu’ils le jugent raciste

Publié le par La rédaction

Sin-le-Noble : ils rouent de coups un handicapé parce qu’ils le jugent raciste

Dylan Fasquel et Jean-Yves Ondoa, Sinois de 18 ans, ont été respectivement condamnés à trois ans et trente mois de prison ferme pour une série de vols avec violence commis en février et mars dans leur quartier, aux Épis

Une agression parmi d’autres : le 27 février, Samuel, locataire aux Alexia, reçoit la visite de « Djeun’s » et « Moustique ». Rien de cordial : les deux enfoncent la porte. Samuel est handicapé des suites d’une tentative de suicide qui lui a brisé le dos. Facile pour Ondoa et Fasquel : ils le rouent de coups, lui brisent sa canne anglaise sur le dos, le menacent avec un couteau "pour rire "

La violence « purement gratuite », selon la substitut Sophie Noël, impressionne : après l’avoir déshabillé, Ondoa et Fasquel se jettent à pieds joints sur Samuel et lui volent divers objets sans raison.

Ce « jeu », poursuit le parquet, ne serait guidé que par un fumeux « règlement de comptes » sur fond de racisme pour l’un ou « une bouteille de whisky à récupérer » pour l’autre.

Quel avenir peut-on entrevoir pour Jean-Yves Ondoa et Dylan Fasquel ? Derrière le je-m’en-foutisme provocateur du premier qui dit quand même que Samuel, l’une des victimes, a été attaquée parce qu’il est « raciste », il y a le passé judiciaire du second.

Avant d’être jugé pour la série de vols avec violence la semaine dernière, Dylan Fasquel avait été condamné pour avoir commis des violences sur sa mère mais surtout pour apologie du terrorisme. On était juste après les attentats de novembre. Fasquel a regardé une vidéo sur Internet. Une vidéo mettant en scène des djihadistes.

Récemment « converti » à l’islam, Fasquel dit avoir « appris la religion avant » quand on lui demande en quoi il croit.

La Voix du Nord

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article