Hollande: règne du déclin moral, de la médiocrité, de l’incompétence et de l’amateurisme

Publié le 17 Août 2016

Hollande: règne du déclin moral, de la médiocrité, de l’incompétence et de l’amateurisme

Michel Houellebecq a écrit « Les particules élémentaires« , « l’histoire d‘un homme« … qui vécut comme Hollande la plus grande partie de sa vie en Europe occidentale, durant la seconde moitié du XX ème siècle.

Généralement seul à décider du destin funeste du pays, sous le joug de la république socialiste, il vécut loin de toute relation avec les sans-dents, dans le confort royal anti-républicain des ors de l’Élysée.

Le pays, quant à lui, vécut cependant des temps malheureux et troublés. La France sous le joug de la république socialiste basculait lentement, mais inéluctablement, dans la pauvreté pour tous. Les familles, les classes moyennes et la population qui travaille devenaient de plus en plus pauvres, menacées par la misère.

Les vrais hommes du pays réel ont vu leur vie sombrer dans l’amertume et la désillusion socialiste.

Au moment de sa disparition dans le Hollandexit de 2017, Hollande « Ça va mieux » était unanimement considéré comme un politicien manipulateur de tout dernier plan, et on pensait généralement à lui comme à un baratineur sans importance. En réalité, sa véritable médiocrité ne devait apparaître que plus tard, quand les dossiers fumeux de son quinquennat désastreux ont été portés à la connaissance du public.

À l’époque où vécut Hollande « Ça va mieux », on considérait les institutions de la république socialiste comme dénuées de toute importance pratique, voire comme des entités purement idéologiques. En réalité, la vision du monde de Hollande « Ça va mieux » est la plus couramment adoptée par la caste politico-médiatique dans sa propagande politiquement correcte. Les considérations purement idéologiques de Hollande « Ça va mieux » ont été incapables de définir une politique économique, à un moment donné, face à la crise mondiale. La tyrannie idéologique des « ABCD de l’égalité« , la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT et le Gender pour tous à l’école ont résumé la politique de Hollande « Ça va mieux » pour dévoyer les mœurs.

« Le changement c’est maintenant » de Hollande « Ça va mieux » annonçait des mutations sociétales contre le peuple, c’est-à-dire des transformations radicales des valeurs morales de la famille traditionnelle, de la mentalité des classes moyennes et de la population qui travaille, et de la religion de l’Occident chrétien en conformité avec la vision du monde soviétique des attardés laïcards de la libre pensée post-soixante-huitarde.

Les idéologues libertaires du lobby GOF-LGBT ont voulu faire croire à la fin du christianisme militant.

Dès lors, une réaction morale et religieuse a eu lieu avec le mouvement de la « Manif pour tous » et se développe sans rencontrer de résistance jusqu’à ses conséquences politiques ultimes, avec l’abrogation du mariage homosexuel pour tous. Aujourd’hui, les classes moyennes se sentent anéanties par l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme de Hollande « Ça va mieux » qui créent, dans la réalité, dans la population qui travaille, les causes d’une existence inhumaine. Les gens sont conscients de leur misère morale croissante et de l’inhumanité de leur existence. C’est pourquoi ils veulent mettre fin à la tyrannie idéologique de l’État-PS.

Quand les classes moyennes sont parvenues à leur extrême abaissement moral par les « attaques contre la famille », elles sont alors dépouillées de toute humanité. C’est pourquoi le mouvement de la « Manif pour tous » a fermement dénoncé les conditions d’existence socialistes de la société immorale actuelle.

Quand « l’homme qui travaille pour nourrir sa famille » s’est perdu lui-même dans la « confiscalisation », il touche au dernier degré de l’inhumain. Ayant conscience de cette « destruction socialiste de la famille », il est alors contraint de se révolter contre l’inhumanité morale et les abus obscènes de la république socialiste.

Pour toutes ces raisons, les classes moyennes peuvent et doivent s’affranchir « par elles-mêmes et en conscience » de cette tyrannie idéologique absurde de l’État-PS et des mystifications du politiquement correct, la novlangue fourchue du candidat Hollande « Ça va mieux ». Il balaie sans même y prêter attention les réalités économiques et politiques, ayant pour seule ambition la « déconstruction » des hiérarchies sociales.

Les activistes anarcho-nihilistes No Border utilisent les migrants comme des armes. Ils croient que la tyrannie pseudo-droit-de-l’hommiste de la CEDH fait qu’aucune force humaine ne peut interrompre le cours de l’invasion des migrants et des islamistes infiltrés. Aucune autre force de l’Occident chrétien ne peut et ne doit s’opposer au grand remplacement, selon les critères du Vatican et les prières du pape François 1er, le dernier pape catholique de l’Église catholique, un jésuite politicien converti en « pape au pays des migrants« .

Un prêtre est égorgé dans une église de Seine-Maritime, c’est tout et pour le mieux dans le meilleur des mondes du pape François. La violence des catholiques, c’est le message de miséricorde du pape jésuite et de Hollande : « Ça va mieux » pour une nouvelle transformation morale et religieuse de l’Occident chrétien.

Nous vivons aujourd’hui sous le règne du déclin moral, de la médiocrité, du nivellement par le bas, de l’incompétence et de l’amateurisme de Hollande « Ça va mieux », le tout nouveau candidat au Hollandexit !

Hollande « Ça va mieux », le normaliste ignoré de l’histoire du monde réel, fut un des artisans les plus inconscients et les plus aveugles du déclin de la France. C’est pourquoi les islamistes ont bien compris qu’ils pouvaient s’attaquer à une France affaiblie, déjà sur le déclin, lorsque le christianisme était détourné de sa vocation civilisatrice, par le dogme de l’amour des ennemis, selon les diktats d’Angela, fille de pasteur.

Le pays réel est au comble de son impuissance, profondément divisé et désorganisé par Hollande « Ça va mieux », celui qui croyait dominer l’univers connu et inconnu de la propagande soviétique. Hollande « Ça va mieux », celui qui croyait en sa supériorité politicienne dans l’art des petites phrases auto-satisfaites, n’avait aucune chance de réussir en politique, tant il était ignorant de la science économique moderne.

En conséquence, Hollande « Ça va mieux » apparut au monde entier pour ce qu’il était. Il n’est que le médiocre contempteur des réformes du quinquennat précédent, prônant un système idéologique complet pour déstabiliser moralement et matériellement la famille et la société normale traditionnelle.

Il fallait faire diversion face à l’ignorance crasse en science économique, à l’incompréhension totale du monde réel, à l’incompétence, à l’impuissance et l’amateurisme en politique de Hollande « Ça va mieux ».

Et c’est pourquoi il a voulu organiser la répartition de la pauvreté pour tous. Et c’est pourquoi il a voulu décider de la guerre en Afrique et en Syrie contre la paix des peuples. Mais aucune de toutes ses erreurs ne pourra jamais empêcher le Hollandexit de 2017, ni empêcher la république socialiste de s’effondrer.

Thierry Michaud-Nérard

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article