Hollande, un quinquennat de la honte, du mensonge et de l’indécence

Publié le 22 Août 2016

Hollande, un quinquennat de la honte, du mensonge et de l’indécence

Quand il n’est pas dans l’autosatisfaction outrancière de son inaction, il est occupé à se plaindre en jouant la victime de son désastre comme si cela n’était pas entièrement de sa faute ! Ne serait-ce pas aux Français de se plaindre de cet Entullé 1er et de son quinquennaze ?
32 entretiens aux auteurs de ce « livre » qui est un aveu dont la finalité est d’un écoeurement innommable où l'on retrouve tous les traits de caractère de ce cynique et méprisant qui a joué avec le pouvoir. En attendant, la France part à vau-l’eau et cela ne l’inquiète ABSOLUMENT pas.

Thomas Hollande‬, analyste froid des failles du père : « C'est quelqu'un qui est foncièrement indécis. Tant qu'il ne sait pas quelle est la bonne décision, il repousse, il attend. » Analyse courte et sans pitié. Plus on tourne les pages de ce livre et plus il apparaît qu'il ne sait faire qu'une chose : se défausser toujours sur les autres. Rien n’est de sa faute, jamais…..
Un amateur procrastinateur qui a peur de prendre la moindre décision et qui se comporte comme le secrétaire du parti socialiste avec ses petites manoeuvres politicardes.

Faire des petites blagues, de préférence sur le dos des absents, cela s'appelle de la fourberie.
Faire des commentaires sur ses erreurs en se défaussant sur les autres, cela s'appelle de la mesquinerie. Parler de ses ministres avec condescendance, cela s'appelle de la muflerie.
Laisser croire qu'une femme ne puisse pas agir par elle-même parce qu'elle est sous l'influence de son mari, cela s'appelle du machisme (plus misogyne que lui tu meurs).
Perdre son temps avec des journalistes pour ne parler que de lui, cela s'appelle du narcissisme.
Dîner en ville avec Lyne Renaud pendant qu'une conférence internationale critique se tient en Grèce, cela s'appelle de la désertion de poste. S'attribuer des qualités personnelles que l'on ne doit qu'à un poste obtenu par défaut, cela s'appelle de la forfanterie, etc….

L’Entullé 1er dit préférer la politique au pouvoir, dans son cas c'est de la petite politique, en aucun cas celle d'un homme d'état.

Quinquennat de la HONTE, du mensonge, de l’indécence, de la magouille….

Rédigé par Nanouche

Publié dans #Hollande

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 23/08/2016 10:49

Un sol pierreux ne se laisse pas pénétrer par les eaux de pluie bienfaisante. Celles-ci stagnent et provoquent des flaques putrides. Telle est la nature de certains hommes.