Jungle de Calais: la situation devient incontrôlable

Publié le 16 Août 2016

Natacha Bouchart, maire LR de Calais, était l'invitée de France 3 Nord Pas-de-Calais ce dimanche. Elle est revenue sur la situation de le campement de migrants dit de la "Jungle" de Calais.


"La situation est incontrôlable", affirme-t-elle. "Il y a aujourd'hui un campement humanitaire de 2 500 migrants, et puis à côté il y a un périmètre qui s'appelle la zone nord, qui aurait dû être démantelé bien avant, et qui est contrôlé simplement par des passeurs, des No Border, des activistes, et qui contient environ 4 500 à 5 000 migrants."

Alors que Xavier Bertrand, président LR de la région Hauts-de-France, veut un couvre-feu la nuit dans la "Jungle", Natacha Bouchart rappelle son souhait de voir les militaires intervenir pour encadrer la zone : "Les forces de l'ordre ne sont pas suffisantes et sont épuisées [...] Ça fait plus d'un an que je demande que l'armée puisse venir encadrer ce périmètre. Aujourd'hui il n'y a pas de filtrage, on ne sait pas qui entre ou sort, on ne connaît pas les identités des personnes qui sont dans ce campement [...] "On est quand même en état de guerre, et Calais fait partie de la France. Donc on ne comprend pas pourquoi, sur ce périmètre, il n'y a pas les mêmes règles que partout en France."

La maire de Calais critique l'attitude de l’exécutif. "Au niveau du gouvernement, on ne veut pas se rendre compte de la difficulté que l'on vit au quotidien. Nous ne pouvons pas attendre le mois d'octobre, il faut intervenir avant", indique-t-elle.

france3-regions.francetvinfo.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article