RENTRÉE PLEINE DE CONTRADICTIONS POUR ALAIN JUPPÉ

Publié le 28 Août 2016

RENTRÉE PLEINE DE CONTRADICTIONS POUR ALAIN JUPPÉ

Ce samedi 27 août dès 14 h30, à Chatoux (78), Alain Juppé a tenu un discours de plus d’une heure, officialisant sa rentrée politique et son engagement dans la course à la primaire de Droite et du Centre en Novembre. Les médias annoncent déjà le maire de Bordeaux comme étant le favori de cette primaire.

En bon tribun qu’il est, il a naturellement surfé sur la colère légitime des français, leurs inquiétudes, tout en ayant en fin de chaque phrase, un discours rassurant pour l’électorat issu de l’immigration, l’électorat acquis à 85% par les socialistes. Que de contradictions sur chaque sujet sensible ! Un coup d’estocade, un passage de pommade. Difficile d’y voir clair finalement dans toutes les mesures qu’il annonce vouloir prendre en cas de victoire à la présidentielle 2017.

Tentons de décortiquer quelques unes de ses promesses (sans en être) de début de campagne.

Terrorisme

En accord avec la majorité des français, Alain Juppé dénonce l’ingérence du gouvernement en matière de sécurité intérieure et de prévention des risques terroristes sur notre sol. Ainsi, il évoque le laxisme judiciaire français ayant permis des attentats de la part de récidivistes, de Fichés S, de détenteurs de bracelet électronique… (Bon, jusque là ok …)

Mais immédiatement, il précise qu’il est farouchement opposé à un Guantanamo à la française, signifiant que les Fichés S ne peuvent être mis à l’écart de la société tant qu’ils n’ont pas effectivement agi.
Alors nous attendons que les plus de 20.000 fichés S agissent ? Elles sont où les mesures différentes du gouvernement actuel ?

Europe

La France est belle, la France mérite notre amour et nous devons protéger son patrimoine, sa culture… (pas ses frontières apparemment) et nous devons nous unir pour lui redonner sa force et sa grandeur. (Tout candidat pas trop bête ne peut que tenir ce discours)

Mais sans même avoir le temps de reprendre son souffle, Alain Juppé déclare que nous devons nous fondre dans le moule européen et obéir gentiment à l’Allemagne.
Nous devons donc être grands mais pas trop, de manière à continuer de lécher les bottes de Fraü Merkel et lui laisser dicter à la France sa conduite ?

Immigration

Juppé est pro-migrants. Obéir aux quotas imposés par Bruxelles et Berlin lui semble si naturel, qu’en aucun moment il ne dénonce cette immigration forcée. De même qu’il n’a en aucun moment prononcé les mots « frontière », « clandestins », « migrants économiques » ni évoqué la possibilité de mettre un frein à l’invasion (mot évidemment banni de son vocabulaire).

Cependant, mener une campagne sans évoquer ce sujet sensible est suicidaire. Aussi s’est-il obligé d’en parler quelques secondes. Et c’est sur un ton très solennel qu’Alain Juppé annonce des mesures sur l’immigration, des mesures sans en être, des pseudo-mesures qui n’apportent aucun véritable changement. On traite la forme et non le fond. Ainsi prévoit-il de faciliter les demandes d’asile en écourtant la procédure (ça veut quand même dire faciliter l’immigration) mais de durcir le droit au sol en ne l’accordant qu’à des enfants nés en France ayant au moins l’un de ses deux parents résidant régulièrement en France. Pour sûr, ça va décourager du monde ! Désolée, je pars rire !

Islam

Burkini, attentats, halal, apprentissage de l’arabe en CP, … autant de sujets inquiétants qui gravitent autour de l’islam, problématique récurrente en France. Impossible de passer à côté pour un candidat. Encore une fois Alain Juppé emploie un ton grave et déterminé, annonce des mesures satisfaisantes, tout en ayant une attitude contraire. Des promesses non tenues durant un mandat, c’est une chose déjà moche, mais annoncer des mesures tout en faisant déjà le contraire, c’est carrément grotesque et dangereux.

Le candidat favori de la Droite et du Centre s’engage à faire adopter une charte républicaine aux imams, imposer les prêches en langue française dans les mosquées et surveiller le financement de ces lieux de culte. Bravoooooooo ! Quand Monsieur Ménard proposait ceci, il s’est grassement fait insulter.

Mais voilà le HIC ! En tant que maire de Bordeaux, il défend le projet de construction d’une des plus grandes mosquées d’Europe sur sa ville. Ce projet naissant est défendu depuis le 21 mars 2005. La mosquée de l’imam Tareq Oubrou (décoré de la légion d’honneur) peut voir le jour grâce à la mise à disposition d’un terrain de plus de 2.000 m2, gentiment proposé par la municipalité. Elle accueillera plus de 4.000 fidèles simultanément et comportera 25 salles de classes, des bibliothèques (pas de bible, ni d’Histoire d’Ô !), des centres de conférences, espaces culturels… Le tout financé un peu par les fidèles et majoritairement par l’Azerbaïdjan et le Qatar ! De plus, l’Etat français sera tenu de lui verser de fortes sommes au titre de subventions pour ses espaces culturels. Ainsi se financent les mosquées en France, ainsi sera financée celle d’Ali Juppé !

Les jeunesses Juppéennes

Alain Juppé s’est principalement adressé à un public militant jeune et son discours tout entier a gravité autour de cette idée d’une France jeune et combative, tournée vers un avenir meilleur, cherchant à « réinventer le bonheur » (si, si ! Il a dit ça). L’allusion humoristique aux Pokémons, la chemise semi-ouverte, l’absence de cravate, un petit échange avec une demoiselle nommée « Marine »… un véritable éducateur !

Les technologies nouvelles, les énergies renouvelables, les progressions scientifiques… Alain Juppé est en train de réinventer la pilule du bonheur menant vers une utopie insouciante où les cerveaux ne fuiront plus et où la concurrence n’existera plus. Exit ces jeunes qui cherchent un premier emploi, mais que l’on embauche pas… Exit tous les maux sociaux, d’un coup de baguette magique !

Eh bien Monsieur Juppé, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance dans l’arène, avec un discours aussi peu engagé, il vous sera difficile de rassembler la majorité des voix ! A moins que les français ne soient des veaux ?

Sam

france-en-colere.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Juppé, #France

Commenter cet article

SPECIALE 28/08/2016 15:44

Monsieur Juppé,vous êtes comme Hollande ,Sarko que des discours et vous n'apportez rien du tout.Je me répète,vous homme politique,comment n'avez pas vu l'islam envahir notre pays,"la FRANCE".Je vous accuse,vous et votre Chirac,Millon d'avoir affaiblie notre pays en supprimant le service militaire.S'il y a eu des 254 morts et plus en FRANCE,vous êtes en peu responsable,.Avant dans chaque ville il y avait des militaires (jeunes appelés)et ils auraient été capables et fiers de sécuriser leur pays.Faut-il vous rappeler que 26000 jeunes de 20 ans sont morts en Algérie Je le dis haut et fort,Monsieur Juppé,vous serez obligé de suivre la politique d'hollande avant de mettre la votre sur pieds.On n'arrête pas un train qui roule depuis 5 ans,en claquant des doigts !!!

poilagrater 28/08/2016 09:25

le seigneur de bordeaux plein de morgue!

delacreuse 28/08/2016 08:40

http://laveritenevouplairapa.my-free.website/book