Sondage: les Français très majoritairement contre le burkini

Publié le 26 Août 2016

Sondage: les Français très majoritairement contre le burkini

64% des Français se déclarent opposés au port du burkini sur les plages (burqa de bain). 6% y sont favorables et 30% indifférents.

Ce niveau d’opposition se révèle très similaire à celui mesuré en avril dernier sur le port du voile et du foulard dans la rue : à l’époque 63% des Français s’y disaient opposés. Il en ressort donc que les Français considèrent la plage comme un espace public « comme un autre » et y tolèrent aussi peu le port de signes religieux ostentatoires.

Dans le détail, les sympathisants de droite (76% chez les Républicains, 86% au Front National) se montrent beaucoup plus hostiles que la moyenne au burkini. Néanmoins, à gauche aussi, l’opinion est majoritairement contre le port de ce vêtement : 62% chez les proches du Front de Gauche et 52% au Parti Socialiste. Si l’âge apparaît aussi corrélé à la tolérance vis-à-vis du burkini (les jeunes y sont très indifférents et les plus âgés largement opposés), c’est également le cas du sexe (moins d’opposition chez les femmes, 60% contre 68% chez les hommes) et de la pratique religieuse : 73% des catholiques se disent opposés au port du burkini sur les plages, contre 57% chez les athées. (Source: Ifop)

Signes religieux ostentatoires

Dans ce sondage les sondés ne se sont pas prononcés sur les » signes religieux ostentatoires », contrairement à ce que laisse supposer ce commentaire, mais contre le burkini en particulier.

.Les hommes (68%) sont plus hostiles que les femmes (60%) au burkini. En ce qui concerne l’âge, 24% des jeunes entre 18 et 24 ans se disent pour le burkini. Cela rejoint un sondage antérieur qui dévoilait qu’au contraire, les personnes plus âgées sont très hostiles au port de cette tenue.

.Il est logique que les 18-24 ans soient plus nombreux parmi ceux qui sont favorables au burkini, puisque les musulmans sont plus nombreux chez les jeunes que chez les vieux, en raison de l’immigration galopante formée principalement de jeunes. D’ailleurs un sondage donnait en 2014 27% d’entre eux favorables à l’État islamique. Tout cela se recoupe.

La fondatrice de « Osez le féminisme » est pour le burkini…

Par contre il est très étrange que les femmes, quoique majoritairement hostiles, le soient néanmoins moins que les hommes. Cela signifie-t-il que les musulmanes sont demandeuses ? Ou que les féministes patentées comme Najat Vallaud-Belkacem, la ministre musulmane (Que Manuel Valls a recadré), ou comme Caroline de Haas, fondatrice de « Osez le féminisme » (ça ne s’invente pas!) qui déclare dans un tweet avoir honte de cette interdiction.

.

Belle démonstration de ce qu’est fondamentalement le féminisme: une entreprise d’esclavagisme de la femme:

Le féminisme a éloigné les femmes de leurs foyer pour les mettre dans les usines, main d’œuvre sous-payée au profit du gros capital. Alors qu’auparavant les familles de 6 à 10 membres vivaient bien avec un seul salaire, maintenant il leur faut deux salaires pour des familles de 3 à 5 personnes. A présent ces mégères ne détestent pas de les voir en burkini… Il est vrai que le féminisme est l’idéologie la plus âpre à la destruction de toute trace de civilisation chrétienne, même si cela doit passer par l’islamisation de la France.

Najat Vallaud-Belkacem, venait de déclarer sur Europe 1 que la « prolifération »de ces arrêtés n’était « pas la bienvenue ». « Jusqu’où va-t-on pour vérifier qu’une tenue est conforme aux bonnes mœurs », s’est interrogée la ministre. (Source: Le Monde)

S’exprimant sur BFM TV et RMC au sujet des arrêtés anti-burkini pris dans au moins 30 communes littorales françaises depuis le début de l’été, interdisant le port de ce vêtement de bain cachant le corps et les cheveux, le premier ministre, Manuel Valls, a estimé jeudi 25 août que les arrêtés municipaux anti-burkini n’étaient pas « une dérive ». (Source: Le Monde)

A la question: C’est du racisme ? Manuel Valls répond de façon indirecte au propos de la ministre: « Non, Ces arrêtés ne sont pas une dérive! «

A la question: vous n’êtes donc pas d’accord avec Najat Vallaud-Belkacem ? Il répond:« ou alors c’est elle qui n’est pas d’accord avec moi. Mais ces arrêtés ne sont pas une dérive! C’est une mauvaise interprétation des choses. Ces arrêtés ont été pris au nom même de l’ordre public », a affirmé le premier ministre.

Saisi par la Ligue des droits de l’homme, le Conseil d’Etat doit se prononcer vendredi à 15 heures sur la légalité des arrêtés anti-burkini.

emiliedefresne@medias-presse.info

medias-presse.info

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Sondage, #France

Commenter cet article