Affaire Adama Traoré : au moins trois gendarmes mutés après des menaces de mort

Publié le 24 Septembre 2016

Affaire Adama Traoré : au moins trois gendarmes mutés après des menaces de mort

Six déménagements et au moins trois mutations de gendarmes de Persan (Val d’Oise). Un climat électrique entoure toujours l’affaire Adama Traoré, décédé après son interpellation le 19 juillet dernier à Beaumont (Val-d’Oise).

Selon Laurent Franck Lienard, avocat de gendarmes, trois de ses clients ont été mutés après avoir été menacés. “Ils ont reçu des menaces de mort explicites”, indique l’avocat, “c’est très dur pour eux car ils n’ont rien fait dans cette affaire. Certaines de leurs épouses travaillaient sur place, elles vont devoir trouver un autre emploi”. Au-delà de ces mutations précipitées, au moins trois autres gendarmes vont déménager pour des raisons similaires. Ils ont également demandé leur mutation.

Depuis deux mois, les relations demeurent très tendues entre les proches de la victime et les gendarmes de Persan. Les premiers accusent les seconds d’avoir provoqué la mort d’Adama Traoré en le maintenant avec le poids de leurs corps lors de son arrestation. Une version contestée par la gendarmerie. Les deux rapports d’autopsie pratiqués fin juillet ont conclu à un décès par “syndrome asphyxique”, sans que les causes de cette asphyxie ne soient déterminées.
La Cour de cassation a été saisie par le procureur général de Versailles d’une demande de dépaysement de l’affaire qui avait provoqué plusieurs nuits de violence.

m6info.yahoo.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Faits-divers

Commenter cet article