Ca suffit la préférence étrangère, quand des millions de natifs vivent dans la misère !

Publié le 30 Septembre 2016

Ca suffit la préférence étrangère, quand des millions de natifs vivent dans la misère !

La gauche morale, qui a le monopole du cœur comme chacun sait, est offusquée, bien entendu. Les citoyens de Forges-les-Bains ont voté dans une large majorité contre l’accueil des migrants. 1029 voix contre et 190 pour. Soit un score de 5 contre 1, si l’on exclut ceux qui veulent repenser le projet d’accueil. 61% de “non” sur le total des votants.

Au pays de la liberté et de la démocratie, la patrie des Droits de l’Homme, les citoyens n’ont donc pas le droit d’exprimer un choix de société qui conditionne leur quotidien. Avec la gauche, comme toujours, il faut marcher à la schlague !

Liberté à la gueule du client, antiracisme à sens unique et procès du Blanc, esclavagiste, colonialiste et raciste par définition. C’est ça la morale de gauche.

Les migrants de Calais, tous clandestins entrés par effraction, beaucoup n’en veulent pas, après avoir vu l’enfer vécu par les riverains de la jungle. On les comprend. La jungle fait peur et c’est normal.

Quand élus locaux, riverains, policiers, agriculteurs, transporteurs etc. expriment leur exaspération ou leurs peurs, c’est que rien de va plus. Si les migrants étaient des saints, ça se saurait !

Les habitants sollicités savent très bien que l’accueil “temporaire” a toutes les chances de durer. 80 migrants aujourd’hui, ce sont des centaines demain, comme ce fut le cas à Calais. Car à Paris la situation se complique. Selon le préfet, ce sont 80 migrants qui arrivent chaque jour et non pas 50 comme le disait la mairie.

Les centres d’accueil voulus par Anne Hidalgo ne règleront rien, puisqu’on n‘expulse pas.

Comment, dans ces conditions, oser encore parler d’accueil temporaire ? Le gouvernement a perdu le contrôle de la situation et veut faire porter aux citoyens de toute la France, les conséquences de son irresponsabilité et de son inaction coupable depuis quarante ans. Des mini Calais il y en aura des centaines sous peu.

Alors les leçons de morale ça suffit !

La gauche immigrationniste, mais aussi ses complices de droite, ont vanté les bienfaits de la société multiculturelle pendant des décennies, sans jamais demander l’avis du peuple. Ils ont tous nié le désastre de l’échec de l’intégration.

Et maintenant que le peuple “souverain” se rebiffe, les élites s’étonnent et l’insultent !

Ces élites ont honte du comportement des communes qui refusent les migrants ? Mais de quel droit peuvent-elles donner des leçons, elles qui ont échoué sur tout ?

La vérité est que depuis des années les natifs sont les derniers servis au guichet social, et ils en ont plus que marre.

Le politiquement correct et la discrimination positive en ont fait des citoyens de seconde zone dans leur propre pays. Tout va aux migrants.

Les migrants doivent être logés dans l’urgence, mais les natifs attendent leur logement social depuis 7 ou 8 ans.

Les migrants sont soignés gratuitement, mais 30% des natifs différent leurs soins par manque de moyens (Cour des Comptes).

Les migrants perçoivent 11,45 euros par jour, mais 25000 de nos paysans sont en quasi faillite et des milliers d’entre eux travaillent 12 heures par jour pour moins de 300 euros par mois. Ni dimanches, ni jours fériés et 5 jours de vacances par an !

C’est ça l’égalité républicaine ! La fraternité, oui, mais d’abord pour les autres.

Et tout est comme ça ! Et en plus il faudrait traiter les natifs de salauds ?

C’est donc ça la France de 2016 ? C’est donc ça la société multiculturelle de rêve ?

Pendant quarante ans, les Français ont accueilli sans broncher 15 millions d’immigrés dont les deux tiers d’origine extra européenne. Ils n’ont donc pas à rougir et à être taxés d’égoïsme, de racisme ou de xénophobie.

Mais la préférence étrangère, quand des millions de natifs vivent dans la misère, ça suffit ! C’est facile de jouer les grands seigneurs au grand cœur quand on vit dans les beaux quartiers protégés, loin de la jungle et des violences quotidiennes.

Les natifs aussi ont droit au logement, aux soins, à la sécurité, sans oublier la défense de leur identité et de leur culture. Car la France c’est leur pays, pas celui des clandestins qui se sont invités et qui se comportent mal.

Si quelqu’un doit rougir, ce sont nos élites, pour leur incompétence et leur trahison. Elles ont trahi nos ancêtres qui se sont sacrifiés pour notre liberté. Et elles trahissent les générations futures en leur léguant un pays au bord de la désintégration.

Ce n’est quand même pas à la France de subir un transfert de peuplement parce qu’un pays est en guerre. L’asile a ses limites, surtout quand les migrants sont de jeunes hommes qui fuient leur pays au lieu de se battre pour un idéal. Mais le pire c’est qu’il n’y a plus d’expulsions. Sauf à Mayotte, où c’est très facile de renvoyer les fraudeurs. Ce sont des centaines de clandestins qui errent dans la nature.

Qu’attend l’Arabie, quatre fois plus vaste que la France, pour accueillir ses coreligionnaires ? Elle héberge chaque année 2 millions de pèlerins pour le Hadj, mais elle n’a pas accepté un seul migrant !! Qu’en pense notre gauche morale ?

Culpabiliser les communes qui refusent les migrants en les taxant de racisme, sans comprendre leur exaspération, c’est du racisme anti Blancs, ni plus ni moins.

C’est tellement plus facile de faire le procès des natifs, plutôt que de protéger les frontières.

Le tsunami migratoire finira par faire exploser la cohésion nationale.

Jacques Guillemain

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article