François Hollande et ses comptes de campagne

Publié le 16 Septembre 2016

François Hollande et ses comptes de campagne

La demande de renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy pour un dépassement supposé de 20 millions d’euros, lors de sa campagne de 2012 (affaire Bygmalion), semble orchestrée par François Hollande et son « cabinet noir ».

Le président en a d’ailleurs presque fait l’aveu lors de sa dernière allocution.

En tout cas, même s’il ne l’a pas annoncé officiellement, notre président « chevalier blanc » n’a laissé aucun doute sur ses intentions : il sera candidat et je peux même parier qu’il fera annuler, si c’est nécessaire, les primaires à gauche. N’a-t-il pas rappelé qu’il était le seul à avoir reçu « l’onction » au suffrage universel ?

S’il est évident que l’on doit moraliser les campagnes électorales et sanctionner les dérives, il faut le faire pour toutes les dérives !

Comment donc interpréter le milliard d’euros de réduction d’impôts décidé unilatéralement par François Hollande et ciblé sur les classes moyennes, si ce n’est pour obtenir que ces dernières votent pour lui ?

Un milliard d’euros qu’il n’a pas dans les caisses, un milliard d’euros qui sera donc emprunté, un milliard d’euros qui sera donc redistribué juste pendant la campagne présidentielle…

Ce milliard d’euros devrait donc être comptabilisé dans les frais de campagne du candidat Hollande !.

C’est donc un dépassement assuré de 980 millions d’euros, soit 49 fois plus que le supposé dépassement de Sarkozy !

« Moi, Président » devra donc être également renvoyé en correctionnelle avec sanction proportionnelle au dépassement de frais de campagne aggravé d’un détournement de fonds en bande organisée.

J’attends sur ce sujet la décision de la CNCCFP (commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques)…

CLAUDE GOUDRON

les4verites.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article