François Hollande et la farce de la redistribution fiscale

Publié le 12 Septembre 2016

François Hollande et la farce de la redistribution fiscale

Plus candidat que jamais, François Hollande n’en finit pas de courir après sa faute originelle : le choc fiscal mortifère asséné aux ménages. Aveuglé par un biais idéologique aussi gros que ses promesses de campagne, le Président a habillé cette erreur d’un double mensonge, au point de réveiller une révolte que l’on croyait réservée aux jacqueries d’antan. Il a d’abord juré que seuls les « riches » paieraient pour le redressement nécessaire, quand de facto quatre Français sur cinq ont été victimes de sa fureur taxatrice. Il a ensuite décrété une « pause » aussitôt contredite par la poursuite du matraquage organisé.

Depuis 2014, le chef de l’Etat tente de corriger le tir. Auteur d’une quarantaine de modifications de l’impôt sur le revenu, ce fiscaliste compulsif ajoute donc à son œuvre de Gribouille une ultime ristourne pour 2017. Comme l’imposture initiale ne saurait être avouée, son ministre des Finances déguise cette manœuvre électoraliste en stratégie assumée : il s’agit « de rendre aux Français une partie des efforts [demandés] ».

Une partie ? Six milliards d’euros d’allégements sur le mandat face à une dégelée de hausses de 35 milliards ! Aux Français ? Illusion encore, une large fraction des classes moyennes et tous les foyers aisés n’ont rien connu d’autre que l’enfer fiscal. Et alors que l’impôt sur le revenu s’est alourdi de 20 milliards d’euros, jamais aussi peu de contribuables ne l’auront acquitté. Cet outil redistributif a été abîmé pour longtemps…

Peu porté sur les réformes structurelles, qu’il entend même diaboliser pour mieux caricaturer la droite, le Président soi-disant protecteur a ainsi fragilisé comme jamais le financement de l’Etat providence. Ce n’est pas le moindre de ses échecs : avoir hypothéqué plus encore l’avenir du pays.

Rémi Godeau

lopinion.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article