Grande-Synthe: 3 policiers « victimes de violences» de migrants

Publié le 14 Septembre 2016

Grande-Synthe: 3 policiers « victimes de violences» de migrants

Trois policiers ont été "victimes de violences" aujourd'hui dans le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) au cours d'une opération de police judiciaire visant à lutter contre les filières de passeurs, a annoncé la préfecture du Nord.

"A l'occasion d'une opération de police judiciaire sur le camp de Grande-Synthe, les forces de l'ordre ont été prises à partie ce mardi par un groupe de migrants", a rapporté la préfecture dans un communiqué. "Trois policiers ont été victimes de violences commises en réunion. L'un d'entre eux a été pris en charge au centre hospitalier de Dunkerque dont il est sorti depuis", a ajouté cette source, sans préciser de quelle nature étaient les violences.
"Des renforts de police ont été dépêchés (police aux frontières, CRS et sécurité publique). Six individus suspectés d'avoir participé à ces faits ont été interpellés et placés en garde à vue", indique le communiqué.

Une enquête judiciaire a été ouverte sous l'autorité du parquet de Dunkerque. Le préfet du Nord, Michel Lalande, et Damien Carême, maire écologiste de Grande-Synthe, "expriment leur indignation" face à ces violences, lit-on dans le communiqué.
L'opération, qui "visait à lutter contre les filières de passeurs", a permis par ailleurs aux policiers d'interpeller deux autres personnes.

lefigaro.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration

Commenter cet article