Juppé - Hollande: du pareil au même !

Publié le 29 Septembre 2016

Juppé - Hollande: du pareil au même !

L’abattoir des primaires se met en place 7 candidats d’un côté et combien de l’autre de qui se moque-t-on: maison close pour obsédés du nombril qui nous offre la pléthore des prétendants emplumés façon Josephine Baker moins le talent , ou foire à l’échalotte vulgaire des chaises musicales, le souk d’une vente aux enchères se poursuit, qui dit mieux!

Ce système pervers et manipulateur une fois installé par les socialistes ne laisse aucune chance à l’électeur qu’il soit de droite ou de gauche, grossière ficelle d’une fausse démocratie de papier pour les bourrins, grossier subterfuge d’une vraie imposture! Et le secret des urnes vous en pensez quoi, l’indépendance du citoyen condamnée au streeptease, le tendre isoloir devenu urinoir qu’en fait-on, inutile de réfléchir, pourquoi se préoccuper davantage d’un choix si ringard, il faut mutualiser nos erreurs, jouer collectif, partager nos faiblesses en un mot se soumettre aux agents d’influence de la bonne vieille tyrannie domestique! La farce des cocus magnifiques, emblême d’Hollywood chez les nazes!

Le politique devient agent d’ambiance, rien de plus! Manière astucieuse de ne plus rendre de comptes devant l’électeur! Plus de bilan, aucune responsabilité, rien dans la tête, tout dans la communication, seul le clientélisme compte! A faire braire les ânes! Par contre le pays croule sous les promesses les plus avenantes, prévisions et prospérité à 5 ou 10 ans, nous allons vers un futur radieux, le servage de la galaxie socialiste, héritage délirant des idéologues du jamais responsable et du jamais coupable de l’officine à décerveler! Le goulag du pauvre avec en prime la gamelle de l’esclavage des assistés sous l’oeil du satan pour tous!

Les dénis s’accumulent dans cet état de droit qui n’en est plus un: déni de réalité, déni de défiance, la confiance ça se mérite, le plus savoureux c’est la faute à … (suivez mon regard) le sérail s’active à désactiver les neurones, l’exécutif socialiste ou pas se complait à ne pas agir, à travestir, à manipuler, à éluder le débat, lâcheté et soumission au plus offrant, la corruption d’une république bananière (je ne donne pas d’exemples ils sont légion)
Peut-on parler d’abus de confiance, d’escroquerie et même de trahison des intérêts du peuple au profit de la caste, certes oui, cette situation malsaine donne le tournis au citoyen!
Mais revenons à nos moutons: pourquoi l’un et pas l’autre?

Juppé si hautement recommandé par des médias si peu recommandables, Hollande si vanté par la caste imbue de ses prérogatives et haïe par le peuple. Le choix que l’on tente de nous suggérer par sondages réitérés, trop mielleux pour être honnêtes l’un comme l’autre!
La France Pénélope sent bien qu’il y a une embrouille sévère et vicieuse, que l’offre ne correspond pas à la demande, loin de là et nous jugeons sur pièces: chaos, désordres, échecs, divisions, haine: rien ne va plus dans la maison Oblonski (Tolstoï)!

On ne parle plus de crise, ni d’échec au royaume de la propagande! Et pourtant le désastre vient avec la misère qui se développe avec l’identité heureuse des imposteurs! Mais les jeux sont-ils pour autant faits? Le temps n’est-il pas venu de faire preuve de courage et de lucidité, de renvoyer tous ces pantins à la casse: vieux, demi-vieux et faux-jeunes qui s’incrustent!
Sortir du schéma offert par les apparatchiks de la pensée unique serait judicieux, l’infection du politiquement correct fait des ravages dans les esprits et perturbe le bon sens inné des Français, chassons d’abord la corruption, le népotisme qui font tant de mal! Renouons avec le succès, une éducation pour tous saine et responsable et non pas partisane, rejet des empiètements sur la laïcité, sous prétexte de communautarisme inadéquat.
Refus du clientélisme purulent, assez de verbiage et d’incontinence verbale, il faut promouvoir le verbe et la connaissance, mais pas le bavardage auto-satisfait de nos exégètes idéologues de comptoir!

Le suffrage universel reste meilleur moyen de se faire entendre raison aux faussaires fossoyeurs de la République qui nous paient en monnaie de singe, le choix se fait dans les urnes, celui d’écarter définitivement ces clampins atteints de surdité, ces paltoquets bouffis de suffisance et ces laquais gonflés d’arrogance. Le peuple jugera et renverra ces individus à leurs chères occupations! Merci pour ce quinquennat!

Jean-Marie Pieri

observatoiredumensonge.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande, #Juppé

Commenter cet article