Le restaurateur de Tremblay victime d’une fatwa politico-médiatique

Publié le 2 Septembre 2016

Le restaurateur de Tremblay victime d’une fatwa politico-médiatique

C’est cette « fatwa politico-médiatique » qui permet à L’Obs/Rue89 d’écrire : « Restaurant à Tremblay : du racisme ordinaire à la violence des foules… Un restaurateur a refusé le service à deux personnes portant le voile. Si l‘acte est illégal, la première sanction est celle de la foule sur les réseaux sociaux… C‘est l‘histoire du restaurateur qui a refusé de servir les personnes en raison de leur signe distinctif de religion : un voile, qui illustre l‘ambiance tendue régnant aujourd‘hui en France… Une vidéo capture tout le moment… La vidéo est reprise par le site Info et Islam qui se présente comme un « média musulman engagé« … (Sur) Facebook, « Lies breaker », dont le slogan proclamé est « Informer, dénoncer, mobiliser » appelle à une « opération tempête » et à « ruiner la réputation de ce restaurant sur tous les espaces en ligne où il est listé« … L’acte du restaurateur est devenu l’étalage sur les réseaux sociaux de l’ambiance tendue en ces temps de « burkinagate« .

« Sur Twitter, un internaute salue le geste : Follow Dominique @dgkanovan @bulin_jl je propose à tous les français blancs de souche de fréquenter ce restaurant et de soutenir ce restaurateur courageux… »

La tyrannie idéologique islamiste de la république socialiste est moribonde, personne ne la regrettera.

Ce qui est en jeu, dans cette bataille du restaurateur de Tremblay-en-France, c’est la légitimité et la capacité de la « fatwa politico-médiatique » à structurer la politique socialiste. Selon la devise des activistes de la « fatwa politico-médiatique » : Nous avons tout à gagner à aller vite et à frapper fort. Sinon, nous savons qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations du vrai peuple de France, face au cheval de Troie des islamo-gauchistes favorables à la multiplication des intérêts politiques des islamistes.

Le cas du restaurateur de Tremblay-en-France met en évidence les dangers du salafisme à la sauce hollandaise, alors que le vrai peuple de France proclame que la « fatwa politico-médiatique » ça suffit !

Magali Marc (@magalimarc15) écrit sur Dreuz.info : « Les gauchistes soutiennent les islamistes… Les gauchistes ont un langage commun : ils se disent progressistes, droits-de-lhommistes, multiculturalistes, antifascistes, politiquement corrects, pacifistes, tolérants, et ouverts à la diversité. Dans toute la francophonie, il est de bon ton, à gauche, de faire semblant de défendre les exclus et les opprimés…

« Les gauchistes ont tous cette phrase à la bouche : le partage équitable des richesses (des autres) est non négociable. Quand il est question de la création de la richesse, il n‘y a plus personne ! Aucun gauchiste n‘a été capable d‘expliquer comment il compte partager une richesse qu‘il n‘a pas d‘abord créée ! »

Comment ne pas citer ce vieil adage communiste ? Quand j’avais rien, je partageais tout. Maintenant que j’ai tout (c’est-à-dire le pouvoir et les rentes de situation), je ne partage plus rien !

Lu sur le Figaro : « Les Corses ne veulent pas de leçons de morale antiraciste. »

« Paul-François Paoli revient sur le climat très dégradé qui règne sur l’Île de Beauté entre Corses et Maghrébins… « Les jeunes Corses ont sans doute eu « l‘impression d‘être de trop« . Ce que nous acceptons depuis très longtemps sur le continent,« l‘incivilité, l‘arrogance ou la violence« de certains maghrébins, les Corses ne sont pas près de l‘accepter et ils ont raison. »

« L‘État hollandais a peur des troubles qui pourraient s‘ensuivre si les fonctionnaires de police faisaient respecter la loi à Marseille, à Roubaix ou en Seine-Saint-Denis. En Corse, cette faiblesse de l‘État est très mal perçue. Les Corses n‘ont pas envie de recevoir des leçons de morale antiraciste et des cours de valeurs républicaines venant de gens qui ferment les yeux depuis si longtemps sur ce qui se passe dans ces quartiers où les salafistes sont comme des poissons dans l‘eau. Et l‘on comprend pourquoi le récent communiqué du FLNC contre les islamistes n‘a guère soulevé de protestation en Corse. Si l‘État est défaillant dans la lutte contre l‘islamisme, d‘autres s‘en chargeront. » Cela éclaire l’histoire du restaurateur de Tremblay-en-France.

Et cela éclaire l’urgence de la réaction nationale face au « projet de société de l’islam politique« .

Sur le Figaro, Rémi Brague écrit : « La législation d’origine divine constitue le centre de l’islam« . C’est pourquoi l’islam politique met clairement en évidence « les impasses du dialogue interreligieux entre Islam et christianisme« , ces impasses qui sont soulignées par Eléonore de Vulpillières, sur le Figaro : « L’islamologue François Jourdan revient sur les différences spécifiques qui distinguent l’islam du christianisme. Il déplore un « déni de réalité« ambiant qui masque les problèmes à résoudre dans le dialogue avec la religion musulmane« .

Lu sur le Figaro : « Islam et Occident« , un « choc des civilisations« …

« Face à l’afflux de migrants en Europe, Claude Sicard analyse les possibles répercussions sur « civilisation occidentale« de sa confrontation à la « civilisation musulmane« … Tous les anthropologues, unanimement, nous disent que, à la base de chaque civilisation, il y a une religionOn voit donc mal comment les musulmans qui viennent s’implanter aujourd’hui en Europe renonceraient à leur identité

Lu sur le Figaro : « Dalil Boubakeur : « L’islam n’est pas une religion comme les autres » par Jean-Marie Guénois… (Pour) Dalil Boubakeur, le Recteur de la Mosquée de Paris et ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM) : « Il est absolument vital que les musulmans se déterminent en France par rapport aux problèmes liés à l’intégrisme, à la politisation des mouvements islamistes et aux menées terroristes… »

Selon, Christophe Cornevin : « Dalil Boubakeur : « Toujours les mêmes manipulateurs… Les islamistes cherchent à tester la résistance de la société française« .

Alors, comment ignorer « l’urgence nationale face au projet de société de l’islam politique » ?

Lu sur le Figaro : « Alexis Feertchak : « L’islam n’est pas qu’une croyance, c’est un projet de société… Une démarche identitaire a émergé avec le retour à une lecture littérale du coran, sous l’influence des Frères musulmans et du salafisme dans les quartiers« . C’est pourquoi le Salon Beige écrit : « La culture catholique de la civilisation occidentale s’effondre. Nous l’avons devant les yeux… quand le laïcisme rejoint l’islamisme« .

Luc Rosenzweig à propos de Vallaud-Belkacem : « Un siège de députée vaut bien une concession aux islamistes…« C’est pourquoi elle prône « la diversité tranquille« . Malgré cela, le discours de campagne d’Alain Juppé est : « L’identité heureuse est mon objectif« … Mais mesure-t-il le ressentiment dont il est l’objet ? D’où la question très urgente : « Islamisme conquérant : Tolérance égale Soumission ? » Pour Élisabeth Lévy : « C‘est le burkini (et le projet de société de l’islam politique) qui menacent le pacte républicain, pas les arrêtés… »

À propos de la décision du Conseil d’État, Élisabeth Lévy « se rappelle que la déraison des « Sages« , qui affirmaient en 1992 qu‘il était urgent de ne rien faire « s‘agissant du voile islamique à l‘école », nous a fait perdre dix ans dans la « lutte contre l‘islam radical » et sécessionniste, dont tout le monde, à l‘exception de quelques gauchistes et des journalistes de France Inter, pense désormais qu‘il menace le pacte républicain, en dehors du fait qu‘il offre au terrorisme djihadiste un terreau de sympathisants… »

À propos du restaurateur de Tremblay-en-France, victime d’une « fatwa politico-médiatique » : « raciste toi-même« , surtout le racisme anti-chrétien de nature islamiste… qui appelle une réponse politique…

Pour Charles Consigny, « les politiques ne peuvent pas rester les bras ballants(comme) prétexte à des rodomontades électoralistes« . Si le restaurateur de Tremblay-en-France n’est pas islamophobe, il n’aime pas voir le voile de l’islam politique dans son restaurant. Quand « la réponse politique ne vient pas« , peut-on attendre des gens un comportement exemplaire, digne de « la diversité tranquille » de Vallaud-Belkacem ?

À quand la révolte des « soumis » de Houellebecq et d’une mobilisation d’ampleur nationale à partir de l’affaire du restaurateur de Tremblay-en-France pour obliger le monde politique à changer de discours ?

Pourquoi les Français de souche devraient s’adapter à l’islam et non l’inverse ?

Gilles William Goldnadel dénonce sur le Figaro : « Mélenchon converti à l‘islamo-gauchisme« …

Quand Jean-Pierre Chevènement regrette la « Nationalité disparue« … cela autorise un certain Madjid Messaoudene, élu de Saint-Denis (93), à écrire sur L’Obs Le Plus :

« Islam : Chevènement multiplie les propos indignes. Le reflet d’une vision post-coloniale« … Il cite « certaines de ses déclarations » à propos de sa nomination à la Fondation de l’islam de France et de « l‘affaire du Cénacle à Tremblay-en-France, où le patron d’un restaurant a tranquillement refusé de servir des femmes voilées. Pourquoi ? Parce-qu‘elles sont musulmanes et donc forcément « terroristes ». Il s‘est excusé, devant l‘ampleur prise par l‘affaire, je souhaite personnellement que la justice passe… » « À Saint-Denis, il y a 135 nationalités et il y en a une qui a quasiment disparu ». Laquelle ? Que fait l’Insee ? On voit bien où veut en venir Chevènement qui… ne veut pas de société multiculturelle« . (Madjid Messaoudene) Ben voyons !

Alexandre Gitakos réagit sur NdF à propos de « L‘idéologie égalitaire et cosmopolite« . Il cite Jean-Jacques Rousseau : « Quiconque refusera d‘obéir à la volonté générale y sera contraint par tout le corps, ce qui ne signifie pas autre chose sinon qu‘on le forcera à être libre » (et soumis). « Aux sources de l‘idéologie égalitaire, on trouve une conception de l‘homme de Jean-Jacques Rousseau… une fausse anthropologie

« Le marxisme, c’est la négation de l‘homme… Le postulat des entreprises marxistes est le suivant : si l‘être humain est naturellement bon à la naissance et que la société le construit intégralement, alors l‘homme peut être fait et refait par la société communiste, on peut le « rééduquer« … Le déni de réalité cosmopolite,c’est 40 ans de mensonges… La France est aujourd‘hui un pays où un département comme le 93 dispose de plus de 100 nationalités. Sa communauté musulmane se chiffre au minimum à plusieurs millions d‘individus… Seul le blanc de gauche parisien de naissance ou d‘état d’esprit fait semblant de ne pas être ce qu‘il est… »

Pour Bernard Antony : « C’est l‘islamisation totalitaire de nos sociétés qui est le danger« …

Un extrait de l’interview de Patrice Rolland, professeur émérite de droit public à l’Université de Paris-Est Créteil, cite « Carl Lang, président du Parti de la France, (qui) en 2011, analysait parfaitement la situation :

« Si nous acceptons la liberté de pratique des religions, on ne peut pas accepter le processus de colonisation islamique de la France et on ne peut pas accepter la construction de nouvelles mosquées dans notre pays (…) Cela n’est pas acceptable. La France et l’Europe ne sont pas terre d’Islam (…) La laïcité, aujourd’hui, est le cheval de Troie de l’islamisation« .

Patrice Rolland : « Les islamistes ont parfaitement compris qu’il fallait utiliser les notions de la laïcité et des valeurs de la république, au nom de la liberté, de l’égalité, de la neutralité, pour pouvoir développer l’Islam tranquillement. Traiter de la même manière, en France, la religion chrétienne et l’Islam, c’est la laïcité… Renvoyer dos à dos l’Église et les mosquées, c’est la laïcité. Ce n’est pas conforme à la réalité historique, culturelle, sprirituelle de la France. La laïcité républicaine est nécessairement anti-chrétienne… L‘affaire du restaurateur de Tremblay montre que les racines chrétiennes de la France sont méprisées et que le véritable problème, qui est l’islamisation de l’Europe, est ignoré volontairement par souci du politiquement correct… »

Conclusion : « La laïcité reste anti-chrétienne et constitue un cheval de Troie de l’islamisation… »

Et Jacques Julliard de dénoncer sur le Figaro : « Islamo-gauchisme : l’intelligentsia est devenue le vrai parti de la violence ! Dans le même temps : « L’ambiance devient explosive à Calais« … « Il est de notoriété publique que les migrants sont instrumentalisés par des activistes, tels les Black Blocs ou les No Borders… »

Voilà pourquoi il faut absolument faire diversion ! Voilà pourquoi les activistes de l’islamo-gauchisme et les islamistes radicalisés doivent précisément mettre la pression sur toutes les télés contre les Français de souche, avec la « fatwa politico-médiatique » contre le restaurateur de Tremblay-en-France !

Thierry Michaud-Nérard

ripostelaique.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article