Les Droits de l’Homme contre le Peuple

Publié le 27 Septembre 2016

Les Droits de l’Homme contre le Peuple

Les hommes et femmes politiques ne pensent pas qu'ils sont élus pour défendre le peuple ou la nation mais pour imposer l'idéologie des « droits de l'homme » à la société.

L'Etat de droit a été institué pour protéger les citoyens contre l'arbitraire de l'État. Quand des Français islamistes remettent en question les fondements de la société, invoquer l'Etat de droit revient à protéger les agresseurs.

Pour les dirigeants occidentaux, les « droits de l'homme » sont devenus une nouvelle religion. Comme une maladie, l'idéologie des droits de l'homme a proliféré dans tous les domaines de la vie.

Avec quel résultat ? Plus de 140 pays (sur 193 membres de l'ONU) pratiquent la torture. Le nombre de pays autoritaires a augmenté. Les femmes restent des citoyens de seconde zone dans presque tous les pays.

« L'Arabie saoudite a ratifié le traité d'interdiction de la discrimination contre les femmes en 2007, mais encore aujourd'hui la loi saoudienne qui subordonne les femmes aux hommes dans tous les domaines de la vie. Le travail des enfants se perpétue dans les pays qui ont ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant. Tous les pays occidentaux, y compris la États-Unis, continuent de faire des affaires avec tous les pays violateurs, y compris ceux qui violent le plus gravement les droits de l'homme ». - Eric Posner, professeur à la faculté de droit, de l'Université de Chicago.

Les droits de l'homme, conçus à l'origine comme un outil de lutte contre les discriminations, sont devenus le cheval de Troie des islamistes et d'autres encore pour démanteler la laïcité, la liberté d'expression, la liberté de religion en Europe.

Yves Mamou

Article complet : gatestoneinstitute.org

lesobservateurs.ch

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article