Lettre ouverte à Madame Houria Bouteldja

Publié le 4 Septembre 2016

Lettre ouverte à Madame Houria Bouteldja

Madame, sous prétexte d’être née dans la ville algérienne de Constantine en 1973, vous vous faites la porte-parole du P. I. R.(E ?) : le Parti des Indigènes de la République (Exécrée ?). Je considère cela comme une usurpation. De quel droit osez-vous parler en mon nom, moi qui suis un authentique autochtone, un véritable indigène de la République française par définition car né et vivant en France ? Puisque les tribunaux français vous autorisent à me qualifier de « souchien » d’après mes origines, vous conviendrez que je puisse vous qualifier de « souchienne d’Algérie », puisque c’est bien là que sont les vôtres.

L’encyclopédie en ligne WIKIPEDIA vous présente comme une militante antiraciste engagée contre l’islamophobie et le néo-colonialisme. Vous faites l’objet de nombreuses controverses et vos détracteurs vous accusent d’être vous-même communautariste, misogyne, antisémite, raciste et homophobe. Votre colère muette face à la démonstration implacable de Thomas Guénolé citant vos écrits lors de l’émission « Ce soir où jamais » du 18 mars 2016 en est pour moi une preuve évidente ! (1)

Vous êtes le triste résultat d’un conflit insoluble hérité de trois colonialismes successifs : arabo-islamique, ottoman et français.

La colonisation arabo-islamique imposa aux maghrébins une origine qui n’était pas la leur, une langue qui n’était pas la leur et des traditions qui n’étaient pas les leurs. Les études génétiques sur les populations maghrébines ont montré qu’elles sont d’origine berbères avec une composante d’Europe de l’Ouest (principalement ibérique) et une petite contribution arabe. Le joug des colonisateurs arabo-musulmans pèse encore lourdement 1400 ans plus tard sur le peuple amazigh, sa langue, ses traditions et le statut des femmes.

Durant les 350 ans de la colonisation ottomane, ce qu’on appelle Algérie se limitait à quelques ports prospérant par la rapine et l’esclavage, alors que le restant du pays croupissait dans une misère et une arriération telles que les premiers colons français en furent stupéfiés.

Daniel Lefeuvre, un historien professeur des universités et spécialiste de l’Algérie, montre dans sa thèse que la France s’est « ruinée » pour construire un pays à partir de rien, pour le faire fonctionner et tenter de le conserver (2). Un pays développé et moderne livré « clé en main » à une population ayant pratiquement quadruplée en 130 ans de colonisation ! L’objectif de la colonisation était de faire des algériens des français. Il leur fut proposé d’acquérir la citoyenneté française à condition de remplacer leurs lois religieuses par celles sociales et politiques de la France (3) : cela fut accepté par les israélites ainsi libérés de l’humiliante soumission à la DHIMMA (4), mais fut massivement refusé par les musulmans qui considéraient cela comme une apostasie.

Quant à savoir si des musulmans peuvent devenir Français, je vous conseille la lecture de la lettre prémonitoire que le Père Charles de Foucauld écrivit à l’académicien René Bazin en 1907 : « Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent … L’empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique occidentale française, etc., a 30 millions d’habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d’habitants rompus au maniement de nos armes, dont l’élite aura reçu l’instruction dans nos écoles. Si nous n’avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. » (5)

Vous portez en vous une haine destructrice, une haine qui n’est que la projection de la honte que vous éprouvez envers vos origines, révélée par un éclair de lucidité dans votre article « Fusillez Sartre » paru sur le site du PIR le 2 mars 2016 : « La fois où, lycéenne, en route pour un voyage scolaire à New-York, je demande à mes parents qui m’accompagnent à l’aéroport de rester cachés à la vue des professeurs et camarades de classe parce que « les autres parents n’accompagnent pas leurs enfants ». Bobard à deux balles. J’avais honte d’eux. Ils faisaient trop pauvres et trop immigrés avec leurs têtes d’Arabes alors qu’ils étaient fiers de me voir m’envoler vers le pays de l’Oncle Sam. Ils n’ont pas protesté. Ils se sont cachés et j’ai cru naïvement qu’ils avaient tout avalé. Je ne me rends compte qu’aujourd’hui qu’ils m’ont accompagnée dans le mensonge. Ils l’ont même soutenu sans broncher pour me permettre d’aller plus loin qu’eux. Et puis, avoir honte de soi, chez nous, c’est comme une deuxième peau. « Les Arabes, c’est la dernière race après les crapauds », disait mon père. Une phrase qu’il avait sûrement entendue sur un chantier et qu’il a fait sienne par conviction de colonisé. À l’aéroport, il n’allait pas se dédire. Depuis, il a été emporté par un cancer de l’amiante. Un cancer d’ouvrier. Oui, je dois me faire pardonner de lui. » (6)

Cette honte résulte de la dissonance cognitive entre les idées imposées par la colonisation arabo-islamique et la réalité concrète : se croire le dominant et se voir le dominé est intolérable et nécessite de trouver un bouc-émissaire (les sionistes ? les blancs ? Les colons ? Etc.).

Vous avez commencé une thérapie en vous attaquant à l’oppression du colonialisme français … ne vous arrêtez pas en si bon chemin et poursuivez en déconstruisant l’oppression du colonialisme arabo-musulman, bien plus pernicieuse ! Ce n’est qu’à ce prix que vous trouverez la paix…

Eric Coffinet

ripostelaique.com

(1) http://www.dailymotion.com/video/x3yoxoi_thomas-guenole-a-houria-bouteldja-vous-etes-raciste-misogyne-homophobe-ce-soir-ou-jamais-18-03-16_tv

(2) Daniel Lefeuvre, « Chère Algérie : la France et sa colonie 1930-1962 », aux éditions Flammarion (6 avril 2005) ISBN-10 : 2082105016 / ISBN-13 : 978-2082105019

(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Décret_Crémieux

(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Dhimmi

(5) http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Relire-Foucauld-Des-musulmans-peuvent-ils-devenir-francais

(6) http://indigenes-republique.fr/test1/

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article