Montpellier: Un migrant guinéen logé par l'Etat agresse et viole des jeunes femmes

Publié le 27 Septembre 2016

Montpellier: Un migrant guinéen logé par l'Etat agresse et viole des jeunes femmes

Un adolescent de 16 ans de nationalité guinéenne, un réfugié qui fait partie des mineurs isolés logés dans des appartements à Montpellier a été interpellé dimanche par les policiers de la Sécurité publique, après le viol d’une jeune femme et trois tentatives de viol assorties de vols avec violences, tous commis sous la menace d’un tesson de bouteille.

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2h, une jeune femme qui s’était isolée d’un groupe d’amis assis sur les marches du Corum, à Montpellier pour satisfaire un besoin naturel a été agressée par un inconnu. Il lui a placé un tesson de bouteille sous la gorge pour la contraindre à un acte sexuel, après l’avoir obligé de se déshabiller. Terrorisée, la victime s’est exécutée, avant d’entamer un dialogue avec lui pour éviter qu’il ne la séquestre. Il a accepté, quittant les lieux sans être aperçu par les amis de la jeune femme, qui, une fois libérée a raconté le viol, dont elle venait d’être victime.

Alertés, les services de police sont intervenus. La police technique et scientifique a effectué un prélèvement ADN, à l’endroit où le viol a été commis. Les experts ont réussi à isoler des traces ADN du violeur. Alors que l’enquête démarrait à la sûreté départementale de l’Hérault, vers 6h dimanche, une jeune femme alertait police-secours pour signaler qu’elle venait de mettre en fuite un jeune individu qui voulait l’obliger à le suivre dans un endroit isolé, entre les Arceaux et la place Albert 1er, sous la menace d’un tesson de bouteille.

Elle a réussi à le mettre en fuite, non sans qu’il lui vole son téléphone portable avec violences. La victime a croisé une patrouille de la police nationale et a donné un signalement précis de l’agresseur. Des recherches entreprises dans le secteur permettait d’interpeller le suspect, un adolescent de 16 ans, sur lequel était retrouvé deux téléphones portables.

L’adolescent a été déféré ce lundi soir au parquet des mineurs du tribunal de grande instance de Montpellier.

infos-h24.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Immigration, #Faits-divers

Commenter cet article

poilagrater 28/09/2016 09:30

bravo les bolchèviques la mixitè avecdes fait au pipi !