Musulmans : ce sondage qui en dit long

Publié le 20 Septembre 2016

Musulmans : ce sondage qui en dit long

Selon un sondage IFOP publié par le JDD, une majorité de musulmans ne se reconnaissent pas dans les "valeurs de la République". Le rapport de l'Institut Montaigne, qui s'appuie sur cette enquête, dresse le portrait de musulmans autoritaires (28%), et qui contestent la laïcité (29%). Tous les marqueurs identitaires sont en forte progression.

Ce sondage, réalisé l'IFOP, en dit long sur "l'islam de France". Cet été, en pleine polémique sur le burkini, les défenseurs des libertés individuelles s'offusquaient que l'on puisse interdire les tenues de bain islamiques, et démentaient l'existence d'un islam politique. Pourtant, l'enquête de l'Institut Montaigne, réalisée à partir du sondage, dresse le portrait d'une communauté musulmane beaucoup moins intégrée que ce que l'on veut nous dire. D'un côté, 46% des personnes interrogées sont à l'aise dans la France républicaine. D'un autre, un peu moins de 30% contestent la laïcité, et revendiquent de pouvoir pratiquer librement leur religion. Même si cela implique de piétiner la culture de leur pays d'accueil.

Le fondamentalisme est en net progrès chez les musulmans de France. Selon le rapport, 28% sont autoritaires. C'est-à-dire qu'ils prônent l'application de la Charia, au dessus des lois républicaines, défendent le voile intégral, et considèrent leur religion comme un instrument de révolte contre l'occident. Qu'ils soient "intégrés" ou pas, 70% des musulmans déclarent qu'ils mangent toujours halal. Rappelons que les musulmans représentent aujourd'hui 5,6% de la population française, et 10% des moins de 25 ans.

valeursactuelles.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #islam, #Sondage

Commenter cet article