Nicolas Sarkozy : «on ne peut pas garder une communauté tentée par la charia»

Publié le 26 Septembre 2016

Nicolas Sarkozy : «on ne peut pas garder une communauté tentée par la charia»

Invité ce matin sur Europe 1, Nicolas Sarkozy a dénoncé l'attitude de ceux qui accusent d'islamophobie toute personne qui évoque l'islam. Selon lui, il est impossible de garder en France "29% d'une communauté tentée par la charia".

Nicolas Sarkozy a lu l'inquiétante étude de l'institut Montaigne, et cela n'a fait que confirmer sa conviction : "La réalité est là : l'intégration républicaine n'a pas fonctionné, ne fonctionne pas, il faut passer à l'assimilation" a-t-il dit ce matin, sur Europe 1. Dans cette enquête, on apprenait que les musulmans de France pouvaient être séparés en trois grands groupes : le premier (46%), "totalement sécularisé, en train d'achever son intégration" sans renier sa religion, le second plus identitaire et plus pieux, et le troisième, celui qui pose problème. Ces 29% là ont "adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République", s'affirmant "en marge de la société". Ils prônent la charia.

"Il n'y a aucune hystérie là-dedans" s'est donc défendu le candidat à la primaire de la droite. "un quart des plus jeunes musulmans sont tentés par une forme de radicalité". "On ne peut pas garder 29% d'une communauté qui se trouve tentée par la charia, ou alors on est irresponsable" a-t-il martelé. "Cet amalgame (entre musulmans et terroristes, ndlr) est scandaleux, mais tous les amalgames (le sont, ndlr) ! Parce que l'hystérie que j'observe, c'est que quand on prononce le mot islam on est immédiatement accusé d'être islamophobe. C'est pas de l'hystérie ça ?" Le thème de l'islam et de l'intégration sera l'un des enjeux majeurs de la prochaine élection présidentielle.

valeursactuelles.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Sarkozy

Commenter cet article