Présidentielle 2017: Hollande et la gauche éliminés au premier tour

Publié le 13 Septembre 2016

Présidentielle 2017: Hollande et la gauche éliminés au premier tour

Selon un sondage Ifop, ni François Hollande ni aucun candidat de la gauche n'ira au second tour de la présidentielle, quels que soient les adversaires à droite.

Ces nouvelles estimations enfoncent encore le clou pour la majorité. François Hollande et les candidats de gauche seraient éliminés au premier tour de l'élection présidentielle de 2017 dans tous les cas de figure, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Lyon Capitale publié lundi.

Dans tous les scénarios de candidature soumis aux sondés, la candidate du Front national ​​Marine Le Pen et le candidat de la droite (Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy ou Bruno Le Maire) parviennent au deuxième tour si le scrutin devait avoir lieu aujourd'hui.

La gauche éliminée, même sans François Hollande

Dans le scénario où Nicolas Sarkozy serait le candidat désigné, impliquant une candidature de François Bayrou, Marine Le Pen arriverait nettement en tête (24 %) devant l'ancien chef de l'État (18 %), Emmanuel Macron (15 %), Jean-Luc Mélenchon (11 %) et François Hollande à 10 %. Mais même en l'absence de son ancien ministre, dans un scénario où il ferait seulement face à gauche à Cécile Duflot et à Jean-Luc Mélenchon, François Hollande serait là aussi éliminé.

Dans le cas d'une candidature de Juppé, ce dernier arriverait en tête (33 %) devant Marine Le Pen (29 %), et François Hollande loin derrière (14 %), juste devant Jean-Luc Mélenchon (13,5 %). Dans le cas d'une candidature de Sarkozy (et donc de Bayrou), Marine Le Pen arrive en tête au premier tour (26 %) devant Nicolas Sarkozy (22 %) ; François Hollande étant là aussi troisième et distancé (14,5 %), juste devant Jean-Luc Mélenchon (14 %) et François Bayrou (13 %). Mais même si François Hollande n'était pas candidat, le sort de la gauche ne serait guère différent, selon le sondage : Emmanuel Macron arriverait troisième, avec un score voisin de 15 %, devant Jean-Luc Mélenchon (11,5-13,5 %) et Manuel Valls (7-8 %).

L'Ifop ne teste en revanche pas le scénario sans François Hollande mais avec Nicolas Sarkozy, ni d'une candidature resserrée autour d'Emmanuel Macron, voire de Manuel Valls.

Sondage réalisé du 5 au 7 septembre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 1 903 personnes, via la méthode des quotas.

lepoint.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Sondage, #Hollande

Commenter cet article