Rennes: les CRS en colère contre la fiscalisation de leur indemnité de déplacement

Publié le 8 Septembre 2016

Rennes: les CRS en colère contre la fiscalisation de leur indemnité de déplacement

Des CRS se sont rassemblés spontanément à Rennes après leur service pour protester contre la probable fiscalisation de leur indemnité de déplacement. Une décision dure à avaler, après leur forte mobilisation depuis plusieurs mois.

L’ « IJAT », les membres des Compagnies Républicaines de Sécurité connaissent bien. C’est cette indemnité de déplacement, de 37 euros/jours, qu’ils touchent pour leur absence temporaire lors de leurs déplacements.

Une indemnité revalorisée en 2016, et qui depuis sa création en 1964, n’était pas défisclisée.

Or, la fiscalisation « est dans les tuyaux » depuis une injonction de la Cour des Comptes, selon Sébastien Lebahy, délégué régional adjoint de l’unité SGP police FO CRS. « Pour l’instant,le projet de fiscalisation semble arrêté, on sait qu’il nous pend au nez, mais on ne connaît pas encore les détails de sa mise en œuvre » explique le syndicaliste.

A raison de 120 à 150 jours de déplacements par an pour une année de service pleine, l'indemnité est loin d’être anecdotique. « Mais quand on part 15 jours ou trois semaines, nos femmes se débrouillent toutes seules pour faire face » explique Sébastien Lebahy.

Très sollicités depuis les attentats de novembre 2015, la fiscalisation de cette indemnité qui représente plusieurs milliers d'euros chaque année, aurait du mal à passer.

france3-regions.francetvinfo.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article