Sarkozy : «si ça continue», «nous irons vers des affrontements communautaires»

Publié le 5 Septembre 2016

Sarkozy : «si ça continue», «nous irons vers des affrontements communautaires»

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé que «si on continue» avec l’immigration, «nous irons vers des affrontements communautaires», en clôturant l’université d’été des Républicains de la Baule.

«Pour la gauche, il est interdit de parler d’immigration. Ceux qui osent prononcer le mot seraient xénophobes. Ce n’est pas être xénophobe que d’affirmer que l’immigration ne peut pas continuer comme nous la connaissons aujourd’hui», a affirmé Nicolas Sarkozy.

«Ce n’est pas être xénophobe que de dire que notre modèle d’intégration est en panne, submergé par le nombre, ce n’est pas être xénophobe que de dire que si ça continue comme ça, aucune assimilation ne sera plus possible et que nous irons à des affrontements communautaires sur le territoire de la République», a-t-il ajouté.

Selon lui, «la gauche encourage le communautarisme, nous le combattons. C’est irréconciliable. La gauche considère, et c’est son droit, que les droits de l’individu sont plus importants que l’unité de la République» mais «il n’y a qu’une communauté, la communauté nationale, et toutes les autres doivent s’incliner devant» elle.

«La gauche a la main qui tremble face aux provocations faites à la République, devant les caïds, devant les voyous. Nous considérons que notre devoir est de protéger les plus faibles en ayant le courage d’assumer que la première des précautions, c’est la sanction, impitoyable face à ceux qui ne veulent pas comprendre la règle», a-t-il également affirmé.

RT ; Public Sénat ;

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Sarkozy

Commenter cet article