« Un quinquennat pour rien » de Zemmour: deux chroniques censurées par Albin Michel ?

Publié le 8 Septembre 2016

« Un quinquennat pour rien » de Zemmour: deux chroniques censurées par Albin Michel ?

Le polémiste a découvert en direct lors de son passage dans l'émission "C à vous" que deux de ses célèbres chroniques ne figuraient pas dans son livre.

Le polémiste ne gardera pas forcément un bon souvenir de son passage dans l'émission C à vous. Invité sur le plateau de France 5 mardi 6 septembre pour évoquer la sortie de son recueil de chroniques dispensées sur RTL Un quinquennat pour rien et édité chez Albin Michel, Éric Zemmour a été très surpris de constater que deux de ses sulfureux éditoriaux manquaient à l'appel. Alors que Patrick Cohenet Pierre Lescure, chroniqueurs dans l'émission d'Anne-Sophie Lapix interrogent le journaliste sur l'absence d'une des plus décriées, celle dans laquelle il proposait sur "une boutade", selon ses propres termes, que "la France devrait bombarder Molenbeek", et ce, quelques jours après les sanglants attentats du 13 novembre,Éric Zemmour commence d'abord par s'agacer.

"Évidemment qu'elle y est, je le sais puisque j'ai tout relu. Toutes les chroniques sont là. Bombarder Molenbeek, évidemment qu'elle y est, voyons !" a-t-il rétorqué, très sûr de lui. Il s'est ensuite emparé du livre, lançant, frondeur : "Je vais la trouver", sous le regard un brin amusé de Patrick Cohen et de l'équipe de C à vous. Après avoir parcouru durant de longues minutes l'ouvrage, alors que l'émission se déroulait normalement, Éric Zemmour a bien été obligé de se rendre à l'évidence, la chronique n'y est pas. "On va la rajouter. C'est une de celles dont je suis le plus fier", a expliqué un Éric Zemmour décontenancé.

"Aucune opération de communication"

Albin Michel serait-il mal à l'aise avec les éditos retentissants de son auteur ? La question peut être posée, car ce n'est pas une mais deux chroniques qui sont introuvables. Lorsque Anne-Sophie Lapix apprend à Éric Zemmour que son texte concernant le cardinal Barbarin, archevêque visé par des plaintes pour non-dénonciation manque aussi, c'est le coup de grâce. "C'est incroyable !" lâche le polémiste, stupéfait. La maison d'édition qui publie depuis de nombreuses années le journaliste a réagi en plaidant l'erreur, comme le rapporte Le Parisien. "C'est un bug, une erreur qui arrive quand on fait des millions de signes dans des très gros livres, a expliqué l'éditeur.

Ajoutant "Il n'y a aucune opération de communication. Cela se voit à son visage qu'il est vraiment étonné, nous n'avons pas envie de nous brouiller avec notre auteur. Ce n'est pas un coup monté. L'édition reste un métier humain. Tout le monde était paniqué dans la maison. Il n'y a pas eu de censure. Éric Zemmour n'en veut pas à son éditeur. Nous avons passé la nuit à regarder ce qu'il s'était passé." De son côté, questionné par Yves Calvi sur RTL ce mercredi 7 septembre, Éric Zemmour confirme avoir été complètement "désappointé" et dit ne toujours pas comprendre. "C'est un mystère car l'éditeur ne sait pas ce qu'il s'est passé, moi je ne sais pas ce qu'il s'est passé, on ne les retrouve plus sur la clé USB de l'éditeur."

lepoint.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Zemmour

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 08/09/2016 20:01

Monsieur Zemmour, avez-vous sauvegardé une copie de votre manuscrit ? Si, oui, demandez à votre éditeur de compléter vos écrits par une édition spéciale. Bien cordialement à vous.