Alain Juppé: Sortez l’illusionniste

Publié le 22 Octobre 2016

Depuis qu’il a été encensé par Taubira, Papy Juppé se sent pousser des ailes. S’il est élu président, il accueillerait 1 million d’immigrés. Cette pseudo-générosité n’est pas humaine, elle est tout le contraire.

En France il y a + de 6 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres et + de 750 000 jeunes décrocheurs, etc… l’entendez-vous faire des propositions concrètes ? Non !
La politique sociale d’un pays dépend totalement de la politique économique. Juppé l’irresponsable, qui après bientôt cinq ans d’un désastre sans commune mesure, le radsoc à l’identité heureuse en panique a besoin des voix de la gauche pour se faire élire. Un exemple : Ménard, qui le questionnait notamment sur le regroupement familial et le critère de « revenus » particulier applicable aux Algériens, Juppé a répondu qu’il n’y avait « pas de raison qu’ils ne soient pas traités comme les autres », c’est pas cher, c’est l’Etat qui paie !

Sortez l’illusionniste : Lui président ? Jamais !

PapyJuppé : « Plus il y aura de votants et plus j’ai de chance ! ». Après son appel aux électeurs de gauche le voilà en appeler à tout le monde, le condamné par la justice. Juppépé en pleine manœuvre, entre compromis avec la gauche pour gagner la primaire, déloyauté et trahison, fallait-il s’attendre à autre chose venant du plus tordu dans ses bottes ? Non !
C’est l’honnêteté selon Juppé le tricheur, qui est en panique ? Lui ! C’est à un point caricatural que cela deviendrait risible si notre avenir ne dépendait pas de ces élections à venir. Sortez le charlatan !

Les promesses n’engagent que ceux et celles qui les écoutent, parce qu’aimer la France paraît très vaste et englobe également l’amour du peuple en lui vouant la loyauté, la justice et l’équité, en dehors de toute arrogance, suffisance, cynisme et mépris. « Je les emmerde », Papy Juppé qui tente de se poser en « homme d’État », chasser le naturel, il revient au galop, son parcours politique est là pour prouver qu’il est tout le contraire de ce qu’il voudrait être. À chaque déplacement, c’est dire ce que les personnes veulent entendre. Tout et son contraire selon les clientèles. Son air de commandant en chef est exaspérant au plus haut point, ses petites lèvres fines toujours pincées pour se donner un air sérieux, des malles-cabines sous les yeux, un crâne dégarni donc évaporation des neurones, la réussite assurée avec les électeurs de gauche et le bègue bêlant, pour seules convictions ; il est fatigué et il fatigue, une certitude : il va finir par lasser, voire excéder l’électorat à force de s’imposer comme le meilleur d’entre eux.

Ses propos sont trop éloignés des attentes des Français il ne sert la soupe qu’aux bobos bien-pensants, comme lui. RanceTélévision à deux vitesses, aucune attaque des journaleux qui ne se sont pas posés en procureurs ! Et qui en plus non relevés aucune de ses erreurs, d’ailleurs le concernant ils ne le font jamais, aussi.

Quant à la supposée panique des Sarkozystes, ma réponse : La « panique à bord » c’est racoler des gauchistes en renfort, d’ailleurs que serait #Juppé sans les médias de gauche et la gauche qui vendent ce pète-sec comme de la lessive aux Français ?
Sortez l’illusionniste

Nanouche

observatoiredumensonge.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Juppé

Commenter cet article

poilagrater 23/10/2016 09:32

la morgue bordelaise descendent des négriers ???