Après 4 ans d'inaction, le gouvernement annonce la création de 33 prisons

Publié le 7 Octobre 2016

Après 4 ans d'inaction, le gouvernement annonce la création de 33 prisons

Prisons : le Président sortant et son Gouvernement nous ont fait perdre suffisamment de temps ! A sept mois de l'élection présidentielle, après 4 ans d'inaction, le gouvernement annonce 33 prisons et dit "il faut agir vite". C'est Ridicule.

Le Gouvernement annonce un plan de construction de 33 nouveaux établissements pénitentiaires. Provence-Alpes-Côte d’Azur fait partie, avec l’Ile-de-France, des deux Régions prioritaires où devront être construites 3 900 places. Il était temps que le Gouvernement prenne conscience de l’urgence d’agir et que le pragmatisme prévale enfin sur l’idéologie !

Je regrette toutefois que cette annonce électoraliste intervienne 4 ans après que ce même Gouvernement ait rayé d’un trait de plume le plan de construction de 30 000 places de prisons que le Président SARKOZY avait alors enclenché en 2011.

2 pas en arrière, 1 pas en avant… ce n’est pas comme cela que l’on règlera le problème de la surpopulation carcérale en France. Avec 68 000 détenus pour 58 000 places, le taux de population carcérale qui est de 120 % fait honte à notre pays.

Sachant que 10 ans sont nécessaires à la construction d’une prison, je constate que François HOLLANDE prévoit de régler le problème de la surpopulation carcérale à l’occasion de son troisième mandat présidentiel ! Ceci prêterait à rire si le sujet n’était pas si préoccupant pour l’avenir de notre société. C’est un sujet majeur, car lorsque les détenus sont trop nombreux dans les cellules, cela favorise la récidive et la radicalisation.

Je regrette enfin que le Gouvernement n’ait pas profité de l’élaboration de ce plan pour mettre en place un véritable service de renseignements pénitentiaires dont nous avons besoin pour lutter contre la radicalisation en prison et donc contre le terrorisme.
Dès mai 2017, si les Français font le choix de l’alternance, nous devrons amplifier et accélérer ce plan et nous saisir des enjeux de récidive et de radicalisation en prison.

Christian Estrosi

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Gouvernement

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 07/10/2016 17:58

Il ne faut pas vraiment chercher bien loin ou sortir de Polytechnique pour comprendre : les présidentielles sont proches, et après ce seront les législatives. Et il y aura encore des imbéciles criminels pour voter pour ces gens-là. Hélas !