Attentat de Nice: Sandra Bertin sera jugée pour diffamation

Publié le 29 Octobre 2016

Elle affirmait avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur pour modifier son rapport sur le dispositif de sécurité mis en place lors de l'attentat de Nice, le 14 juillet dernier.

Sandra Bertin, responsable de la vidéosurveillance de la ville, va être jugée le 4 janvier prochain à Paris pour diffamation, rapporte Nice Matin.

Pour l'ex-maire de Nice, Christian Estrosi, il s'agit d'« un acharnement scandaleux contre une policière municipale exemplaire », rapport le quotidien régional.

Deux enquêtes préliminaires avaient été ouvertes après les accusations de Sandra Bertin : l’une à Nice pour "abus d’autorité" et l’autre à Paris pour "diffamation".

ledauphine.com

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 29/10/2016 18:00

Justice indépendante ? Laissez-moi rire... jaune. En son temps, j'ai cru comprendre qu'il y aurait eu des témoins oculaires des pressions subies par Mme Sandra Bertin ; dans cette hypothèse, espérons de leur honnêteté et de leur sens de l'honneur, le cas échant. Dommage qu'il n'y ait pas une copie quelque part de tous ces enregistrements et que l'on puisse la produire en justice. Je suis sincèrement attristée pour cette fonctionnaire et je ne peux, hélas, que la soutenir moralement.

PIERRE PASQUET 29/10/2016 17:31

quelle honte,c'est elle qui va tout prendre alors que les policiers avaient été envoyés a Avignon pour que ces "Messieurs" puissent casser la croûte en toute tranquillité. Sont tous a vomir.