Calais: Un « gentil » migrant sourd et muet caillasse et blesse un policier

Publié le 31 Octobre 2016

Un Soudanais écope de prison ferme pour avoir caillassé un policier

L’identité d’Ali Edris Mohamed, né en juillet 1981, sentait la fausse identité à plein nez, tant pour le tribunal que pour l’avocat de la partie civile, qui représente un policier, victime de violences volontaires sur agent de la force publique. Les faits se déroulent à Calais, le 3 août 2015. Au-delà de la difficulté d’identité, le prévenu est né au Soudan, et ne connaît qu’un dialecte qu’aucun interprète n’est capable de comprendre, donc de traduire.

Le prévenu est décrit comme « gentil ». Sourd et muet, il ne comprend pas le langage des signes et ne sait ni lire, ni écrire.

Le prévenu écope de 4 mois de prison ferme et la partie civile reçoit 200 euros de dommages et intérêts et 300 euros au titre des frais de justice.

Nord Littoral

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Faits-divers, #Immigration

Commenter cet article