Colère des magistrats: Hollande s'écrase

Publié le 14 Octobre 2016

Le chef de l'Etat ne semble plus assumer ses propos concernant les magistrats, rapportés dans le livreUn président n edevrait pas dire ça... Il a envoyé un courrier d'excuses.

Lettre d'excuses

 
Le chef de l'Etat vient d'adresser une lettre au Conseil Supérieur de la Magistrature, dans laquelle il "regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats". François Hollande a ajouté que ses propos sont "sans rapport avec la réalité de sa pensée comme avec la ligne de conduite et d'action" qu'il s'est fixé en accédant au pouvoir.

Des propos polémiques

Des propos rapportés dans le livre des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont choqué le mojnde judiciaire dans son ensemble. François Hollande parle ainsi de la justice : "cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique. "
 
Ces phrases avaient été dénoncées avec force par l'Union syndicale des magistrats, qui s'est dite "consternée par ce double discours".
 

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 14/10/2016 17:19

Les propos sincères de Hollande sont ceux de l'opinion qu'il a envers les magistrats ; quant aux excuses, je doute de leur honnêteté. Ceci étant, était-ce, en filigrane, contre les magistrats qui pratiquent le deux poids deux mesures, ou contre ceux qui osent prononcer des jugements à l'encontre de la bien-pensance, ceux donc qui ne font que rendre la justice selon les lois de la République ? À méditer, selon votre conscience et selon ce que vous connaissez de Normal 1er.

jean 14/10/2016 13:40

de plus en plus en dessous de tout!!