Grève de la faim : Pour que L'État et la justice assume la protection de ses citoyens

Publié le 11 Octobre 2016

Grève de la faim : Pour que L'État et la justice assume la protection de ses citoyens

Grève de la faim / Protection et sécurité des citoyens: L'État Français n'assure plus la fonction première de protection et sécurité de ses citoyens.

Il s'agit des défaillances du système judiciaire tout entier qui permet aujourd'hui à des escrocs, délinquants, malfrats et bien trop d'autres de continuer à propager leurs méfaits encore et encore sans jamais être condamnés. Cette grave défaillance entraîne une surcharge inutile des forces de l'ordre et sature les tribunaux. Le sentiment d'insécurité est tristement une dure réalité poussant les citoyens à ne plus croire en la justice française et les autorités en charge de la bonne application du droit, des lois pour leur protection.

Mon histoire est banale de nos jours car nous avons totalement accepté que ceci soit banal. Je ne peux me résigner à trouver ça "banal". J'ai subi une grosse escroquerie lors de la construction de ma maison par un bureau d'étude en bâtiment local. Je ne suis pas la seule victime dans mon village. Je suis le plus durement touché. Ces escrocs se sont littéralement volatilisés en pleine nuit. Abandonnant tout sur place après avoir bien pris le soin d'encaisser tous leurs clients dont une partie à porter plainte seulement. 3 plaintes déposées et 3 victimes qui depuis plus d'un an , donne suffisamment voir tout les éléments pour localiser les voleurs, il a fallu annoncer mon intention de grève pour que par miracle, l'affaire en un clic sur un clavier avance. Désormais, les longueurs de procédure et la surcharge des tribunaux et forces de l'ordre font que ces personnes vivent des jours heureux au grand jour à boire du champagne alors que je vis dans une maison inachevée, sans toiture, sans équipement de confort, sans sanitaire correct et dans une tente. La situation sanitaire et humaine est invraisemblable, j'ai créé une page consacrée à cette histoire et pour ma grève de la faim programmée pour le 15 septembre 2016.

Je m'adresse aux gardiens et défenseurs de l'ordre républicain car c'est aujourd'hui, à cause de ces failles du système que L'État n'a que la résignation à me proposer. Je devrais donc accepter de perdre ma maison, je devrais donc accepter d'être fiché banque de France et interdit bancaire, je devrais donc accepter de devoir payer durant des années sans plus rien avoir, je devrais accepter toutes ces souffrances tant physiques que psychologiques, je devrais donc accepter d'avoir perdu + de 20kg et n'être plus que l'ombre de moi-même, je devrais accepter les sacrifices de ma famille et tout le stress engendré, je devrais donc accepter que d'autres personnes soient encore escroquées sans pouvoir rien faire. Je devrais accepter trop de choses, ce qu'il m'est aujourd'hui impossible d'accepter. Quitte à mourir de cette situation, je le ferai en m'indignant en tant que citoyen français qui s'insurge que son pays ne puisse rien faire, plus rien faire pour assurer sa protection et cela m'inquiète comme beaucoup de Français.

Je souhaite simplement qu'une action judiciaire soit diligentée rapidement afin que les auteurs des faits soient entendus et condamnés dans les plus brefs délais. Il faut empêcher ces personnes de fuir tranquillement pour aller sévir ailleurs. Assez de familles détruites, de vies gâchées par l'action néfaste de tels individus ! Je suis déterminé et je n'ai plus rien à perdre !

Lire : VICTIME D'UNE ARNAQUE, IL SE MET EN GRÈVE DE LA FAIM

Nicolas Perrin

Signez la pétition ici: change.org

Cette pétition sera remise à:

  • Préfet du Gard
    Didier Lauga
  • Préfet des Pyrénées Orientales
    Philippe Vignes
  • Procureur général de Nîmes
    Marie-Laure Beccau

Rédigé par La rédaction

Publié dans #France, #Justice

Commenter cet article